TEST: 2238

REFUGIES – Human Rights Watch accuse la Thaïlande de traitement abusif

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 14/09/2012 à 00:00 | Mis à jour le 08/11/2018 à 18:54

L'ONG internationale de défense des droits de l'homme, Human Rights Watch (HRW), accuse la Thaïlande de soumettre les personnes réfugiées sur son territoire à des "traitements arbitraires et abusifs". "Les réfugiés ont le choix entre rester pendant des années dans des camps avec une protection minimale et travailler en dehors et risquer l'arrestation et la déportation", a déclaré hier Bill Frelick, directeur du programme Réfugiés à HRW.

Ce dernier est également le co-auteur du rapport "Le traitement par la Thaïlande des réfugiés et des demandeurs d'asile est improvisé et inadéquat", présenté hier au Club des Correspondants étrangers de Thaïlande (FCCT). Le rapport de l'ONG se focalise sur le sort des Birmans qui constituent la majorité des personnes réfugiées sur le sol thaïlandais. 140.000 Birmans vivent dans neuf camps de réfugiés situés le long de la frontière entre les deux pays.

Bill Frelick a également dénoncé l'existence de cas de corruption et d'extorsion lorsque des réfugiés tentent d'obtenir le statut de travailleur migrant auprès des autorités thaïlandaises de l'immigration. La Thaïlande ne dispose pas d'une législation sur les réfugiés ou de procédures claires pour le droit d'asile, a affirmé l'ONG. Elle n'autorise pas non plus le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) à exercer son mandat dans le royaume. Bill Frelick a demandé à ce que les réfugiés soient autorisés à travailler pour qu'ils "améliorent leurs capacités professionnelles et garde ainsi quelque chose de positif de leur passage en Thaïlande". Il a également prié les Nations Unies de communiquer davantage avec les ONG présentes sur place.
 

Y.F.  vendredi 14 septembre 2012

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale