Première démonstration de grogne anti gouvernement, d’autres à venir

Par Pierre QUEFFELEC | Publié le 29/10/2012 à 00:00 | Mis à jour le 11/11/2020 à 05:55

Plusieurs milliers de manifestants se sont réunis hier après-midi au Royal Turf Club à Bangkok pour demander la démission du gouvernement et appeler à la mobilisation de la population.

Selon les organisateurs, 20.000 manifestants auraient fait le déplacement, tandis que les estimations de la police donnaient 6.000 personnes. La journée, organisée par le groupe Siam Pitak et son principal dirigeant, un général retraité, Boonlert Kaewprasit, avait pour but d'appeler ses militants à se mobiliser pour "combattre le mouvement anti-monarchiste et mettre à mal cinq crises déclenchées par le gouvernement de Yingluck Shinawatra" : l'endettement de l'Etat en raison des politiques populistes, le népotisme dans l'administration, la violence croissante dans le Sud et la perte de territoires disputés au Cambodge, l'absence d'état de droit, et le problème de leadership de la Premier ministre. Une pétition a circulé, exigeant la démission du gouvernement.

En plus des militants de Siam Pitak, d'autres groupes ultra-conservateurs se sont joints à cette manifestation, tels que l'armée du Dharma, de la secte bouddhiste rigoriste Santi Asoke et aussi le mouvement des chemises multicolores du fameux Docteur Tul Sitthisomwong. Un certain nombre de personnalités proches du Palais royal et de l'armée, dont certaines ayant participé à l'administration d'après le coup d'Etat de 2006, ont pris la parole. Les principales figures du mouvement des Chemises jaunes étaient en revanche absentes, note le Bangkok Post. Après cette première démonstration, encore loin en termes de mobilisation des rassemblements de leurs opposants les Chemises rouges, le général Boolert Kaewprasit entend organiser au moins une manifestation par mois espérant rassembler toujours plus de mécontents.
 

Pierre Queffelec-square

Pierre QUEFFELEC

Pierre Queffélec a fait ses premières armes dans le journalisme à la Nouvelle République des Pyrénées en 1996. Arrivé en Thaïlande en 2004, il a rejoint lepetitjournal.com l’année suivante avant de prendre la direction du bureau de Bangkok en janvier 2006
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale