TEST: 2238

Le premier TGV chinois attendu en Thaïlande pour 2026

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 19/01/2022 à 00:11 | Mis à jour le 19/01/2022 à 11:02
Photo : Reuters
TGV-chinois

La Thaïlande espère pouvoir inaugurer en 2026 la première tranche d'une liaison de chemin de fer à grande vitesse longue de 873 kilomètres la reliant à la Chine, a déclaré mardi un haut responsable, soit trois ans plus tard que prévu initialement.

La première tranche doit relier Bangkok à la ville de Nakhon Ratchasima, au nord-est de la capitale thaïlandaise, sur 252 kilomètres. 

Le second tronçon, qui couvrira les quelque 330 kilomètres entre Nakhon Ratchasima et Nong Khai, à la frontière avec le Laos, fait actuellement l’objet d’une étude de faisabilité au regard des normes environnementales et devrait entrer en service en 2028, a déclaré la porte-parole adjointe du gouvernement, Traisulee Traisaranakul.

La ligne s'inscrit dans le cadre du grand projet d'infrastructure de Pékin nommé "Une Ceinture, une Route", qui a pour but de faire renaitre les anciennes Routes de la Soie et faire rayonner par des corridors terrestres et des liaisons maritimes la deuxième économie mondiale sur toute l’Asie et au-delà sur le Moyen-Orient et l'Europe.

Début décembre, une liaison ferroviaire entre le Laos et la Chine a été mise en service. Le commerce à la frontière entre la Thaïlande et le Laos ce mois-là a atteint 6,9 milliards de bahts (182,84 millions d’euros), contre 4,64 milliards de bahts en décembre 2020, soit un bond de 48,7%, a souligné Traisulee Traisaranakul.

Des entreprises d'État thaïlandaises et chinoises ont signé des accords d'une valeur de 5,2 milliards de bahts pour le projet en 2017, mais des désaccords sur la conception, le financement et l'assistance technique, ont suscité des retards.
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale