Lundi 28 septembre 2020

Petit guide de l’expat belge en Thaïlande

Par Catherine Vanesse | Publié le 28/11/2019 à 00:00 | Mis à jour le 28/11/2019 à 02:18
Photo : Pour célèbrer les 150 ans de relations diplomatiques entre la Belgique et la Thaïlande en 2018, le métro aérien de Bangkok s'est paré de noir-jaune-rouge
skytrain-belgo-thailandais

Envie de vous expatrier en Thaïlande ? Très bonne idée! Mais avant le départ, voici quelques conseils pour les Belges qui souhaitent s’installer au Pays du Sourire. 

Les Belges sont nombreux à tenter une expérience de vie en Thaïlande. Que ce soit dans le cadre professionnel, d’étude, de stages ou d’un projet à long terme d’installation définitive, plus de 3.800 Belges (chiffre officiel des inscrits auprès du consulat) ont déjà franchi le cap. Si partir est simple, une expatriation ne s’improvise pas et il est important de penser à tout avant le départ, mais aussi en cas de retour. 

Le visa

Si vous prévoyez de vous installer pour du moyen ou long terme en Thaïlande, un visa est nécessaire pour pouvoir rester dans le pays. Un visa qui peut être demandé à l’ambassade de Thaïlande à Bruxelles trois mois avant votre départ, ainsi pas de soucis à votre arrivée en Thaïlande et vous ne serez pas obligé de sortir du pays à la fin de votre exemption de visa de 30 jours. Pour savoir quel visa vous correspond le mieux, deux sites Internet : 
http://www2.thaiembassy.be/home/
http://www.mfa.go.th/ 

Vous pouvez poser toutes vos questions à l’ambassade de Thaïlande à Bruxelles par téléphone ((+32) 02 640.68.10), les agents se feront un plaisir de vous répondre et de vous donner quelques tuyaux dans vos démarches. 

L’ambassade de Thaïlande à Bruxelles organise également chaque année début septembre, une journée “Découverte de la Thaïlande”. Au programme : nourriture, danse, animation... C’est aussi l’occasion de rencontrer des membres de la communauté thaïlandaise de Belgique ainsi que les employés de l’ambassade. Une bonne introduction avant de vous décider à venir en Thaïlande. 

La commune

Avant de partir, il convient aussi de se poser la question de votre domicile. C’est-à-dire, souhaitez-vous que votre résidence principale soit à l’étranger ou préfèrez-vous maintenir votre résidence principale en Belgique ?

Dans le premier cas, tout Belge qui veut transférer sa résidence habituelle à l’étranger doit en faire la déclaration au plus tard la veille de son départ à sa commune de résidence (il est encore possible de le faire par après, par courrier postal). Il reçoit alors un certificat de radiation des registres de la population 'modèle 8'. Sur présentation de ce 'modèle 8', de votre carte d’identité belge et d’une preuve que vous vous êtes établi à l’étranger (copie de votre permis de séjour, attestation de domicile délivrée par les autorités locales…), vous pouvez alors vous faire inscrire dans les registres de la population du consulat belge en Thaïlande

Depuis l’entrée en vigueur du code consulaire le 15/06/2014, une assistance administrative n’est accordée qu’aux Belges qui sont inscrits dans les registres consulaires de la population: possibilité d’obtenir une carte d’identité ou des attestations consulaires (p.ex. attestations de domicile, de nationalité…), assistance consulaire humanitaire plus efficace en cas de détresse, facilitées pour obtenir un passeport de voyage...

Si vous n’êtes pas encore sûr de rester définitivement à l’étranger, vous pouvez maintenir votre inscription dans les registres de la population en Belgique comme personne 'temporairement absente'. Cette absence temporaire de votre lieu de domicile en Belgique doit cependant être signalée, avant votre départ, à la commune. Une option qui n’est valable que pour une année. 

Après un an, vous devez faire un choix définitif : ou bien rentrer en Belgique et rester inscrit dans votre commune, ou bien vous établir définitivement à l’étranger et vous faire radier des registres de la population en Belgique.

Comme personne 'temporairement absente', vous serez probablement encore imposé fiscalement en grande partie en Belgique.

Pour en savoir plus sur les conséquences fiscales d’une radiation de la commune : www.fiscus.fgov.be et sur les conséquences au niveau de la sécurité sociale.

Procuration notariale

Avant le départ, il peut être opportun, selon votre situation, de donner une procuration notariale à une personne de confiance. Le mandat ou procuration est un acte par lequel une personne donne à une autre le pouvoir de faire quelque chose pour le mandant et en son nom. Ce document peut particulièrement être utile pour vous éviter de revenir en Belgique juste pour une signature sur un document officiel. Ce document n’est absolument pas nécessaire, mais selon votre situation peut être utile. 

Pour plus d’informations : http://www.notaire.be 

Inscription au Consulat de Belgique en Thaïlande

À votre arrivée en Thaïlande, vous devrez vous inscrire dans les registres consulaires de la population du Consulat de carrière belge. Pour cela, vous devez remplir trois conditions:

- Vous devez être Belge.
- Vous ne pouvez être inscrit dans les registres de la population d'une commune belge (il vous faudra présenter ce qu’on appelle le “modèle 8” ou formulaire de radiation de la commune dans laquelle vous étiez domiciliés en Belgique)
- Vous devez apporter la preuve que vous avez votre résidence habituelle dans la circonscription consulaire du Consulat de carrière belge.
- Les mineurs doivent aussi remplir une quatrième condition: ils doivent être inscrits au même registre où un des parents est inscrit.

Les Belges qui ne remplissent pas ces conditions, mais qui séjournent pour une période prolongée à l'étranger, peuvent notifier leur présence au consulat de carrière belge, mais ne pourront pas bénéficier des mêmes services administratifs que les Belges "inscrits".

Toutes les informations sur l’ambassade de Belgique à Bangkok

Retour en Belgique ou déménagement vers un autre pays

Si vous retournez définitivement en Belgique ou que vous déménagez dans un autre pays, les démarches précédentes sont à refaire dans le sens inverse. Avant votre départ, il vous faudra annoncer au Consulat de Belgique en Thaïlande que vous partez. Vous devrez ensuite vous présenter dans les 8 jours ouvrables à l’administration communale après votre arrivée en Belgique. Vos données au Registre national seront mises à jour par la commune belge (lors d'un retour en Belgique) ou par le nouveau poste consulaire de carrière belge d'inscription (lors d'un déménagement vers un autre pays).

Liens utiles : 
http://www.belgium.be/fr
http://diplomatie.belgium.be/fr 

Rencontrer d’autres Belges en Thaïlande

Vous venez d’arriver en Thaïlande, l’accent de Liège, Bruxelles ou Gand vous manque ? Le Belgian Club Thailand met en lien les expatriés belges (Wallons et Flamands, ici pas de problèmes linguistiques) en organisant diverses activités tout au long de l’année : balades à vélo, fête de Pâques, soirée bowling et moules frites. L’occasion de rester connecté avec le plat pays, mais aussi de découvrir la Thaïlande en rencontrant d’autres personnes qui y vivent depuis plus longtemps que vous et qui pourront donc vous aiguiller, que ce soit pour l’adresse d’un bon restaurant ou d’un bar de bières… belges bien sûr!

Avec une centaine de membres, la Chambre de Commerce Belgo-Luxembourgeoise-Thaïlandaise, Beluthai, organise également de nombreux événements. La Beluthai publie également un magazine annuel pour mettre en avant les spécialités, entreprises et personnalités belges en Thaïlande. 


 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

SPORT

Où faire du vélo à Bangkok ?

Faire du vélo à Bangkok, l’idée peut sembler un peu folle au regard du trafic chaotique dans la capitale thaïlandaise. Néanmoins, il existe quelques lieux où la bicyclette est reine. 

Expat Mag

AFD - « L’Atlas invite à porter un regard nouveau sur l’Afrique »

A l'occasion de la sortie de l'Atlas de l'Afrique, Rima Le Coguic, directrice Afrique de l’AFD, aborde avec nous l’avenir du continent, ses défis et ses voies de développement.