TEST: 2238

PATTAYA – Mobilisation générale contre la délinquance excessive

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 26/10/2013 à 22:00 | Mis à jour le 28/11/2018 à 11:22

La police va travailler avec l'administration et la société civile pour faire reculer la délinquance à Pattaya au moment où une ONG thaïlandaise dénonce la prostitution infantile sur des bateaux au large de la station balnéaire.

Alors que la haute saison touristique va bientôt commencer, les autorités de Pattaya veulent donner un coup de balai à la délinquance qui ternit la réputation de la station balnéaire. Celle-ci accueille chaque année 9 millions de touristes et recense 13.000 actes délictueux par an.

Une instance, regroupant l'administration de Pattaya, les différents corps de police mais aussi les acteurs de la société civile avec notamment les associations, va se mettre en place pour coordonner les actions qui visent surtout à protéger les touristes. Cette instance sera dirigée par le vice-commandant de la police Wuthi Liptapanlop lequel annoncé vouloir contenir la délinquance à 9.000 actes dès cette année.

Selon le quotidien The Nation du 27 octobre, cette initiative serait une réponse à deux coups médiatiques sérieux portés à la réputation de Pattaya. Il y a d'abord eu un appel à la répression lancé par l'Ong thaïlandaise HHNFT (Human Help Network Foundation Thaïlande) qui dénonce les nouvelles formes de la prostitution infantile. Le directeur de HHNFT Kanjanas Memanas explique que la prostitution des mineurs se déroule désormais sur des bateaux au large de Pattaya et que sur les 25.000 enfants des rues que compte la Thaïlande, 2.000 se trouvent à Pattaya.

Il y a eu aussi une mise en garde lancée par le site américain CNN travel spécialisé dans les voyages sur la zone Asie Pacifique (cf l'article de CNN travel). Le site appelle les autorités thaïlandaises à renforcer la présence policière. Une gageure puisque la ville de Pattaya compte 400 policiers pour une population largement sous-estimée en raison de la nature itinerante d'une bonne part de ses habitants.

F.P. lundi 28 octobre 2013

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale