TEST: 2238

MEDIA - Visa finalement accordé pour le caricaturiste Stephff

Par Catherine Vanesse | Publié le 03/02/2016 à 23:00 | Mis à jour le 17/03/2020 à 07:40
New-US-Ambassador-250-stephff

Le cartooniste Stephff s'est, dans un premier temps, vu refuser le renouvellement de son visa, de son permis de travail et de sa carte de presse, le plaçant dans l'illégalité pour son statut de caricaturiste.

Le caricaturiste Stéphane Peray, alias Stephff, annonçait mardi sur Twitter que le Ministère des Affaires Etrangères lui avait refusé son renouvellement de visa, permis de travail et carte de presse après 16 ans en Thaïlande. "Bonne nouvelle pour ceux qui me détestent, le ministère des Affaires Etrangères a refusé de renouveler mon visa, permis de travail et carte de presse après 16 ans."

{source}
<blockquote class="twitter-tweet" data-lang="en">
<p lang="en" dir="ltr">Very good news for those who hate me, the Ministy of Foreign Affairs refused me renewal of my visa,work permit and press card after 16 years</p>
? stephff cartoonist (@stephffart) <a href="https://twitter.com/stephffart/status/694411042420436993">February 2, 2016</a></blockquote>

{/source}

Stéphane Peray explique que le ministère des Affaires étrangères ne considérerait plus son travail de dessinateur-caricaturiste comme constituant du journalisme. Le ministère confirme en effet que de nouvelles règles pour les visas de journalistes devraient prochainement entrer en vigueur, sans pour autant donner de dates ni de détails sur ces changements.

"Le processus de délivrance des papiers pour les journalistes s'est durci" explique Jonathan Head, président du Foreign Correspondents' Club de Thaïlande sur le site de Khaosod. "Cela implique des entretiens durant lesquels les opinions sur la monarchie et le gouvernement militaire sont examinées. Les journalistes doivent également produire un plus grand nombre d'exemples de leurs travaux sur la Thaïlande. Nous demandons au ministère d'expliquer clairement pourquoi les journalistes qui travaillent depuis de nombreuses années en Thaïlande se voient refuser un visa".

Heureusement pour Stephff, les choses semblent s'arranger. "Jonathan Head a contacté le ministère des Affaires Etrangères, ça a dû remonter plus haut et c'est finalement le ministère qui m'a rappelé pour me dire qu'ils n'avaient pas réalisé que je travaillais entre autre pour le journal The Nation. Je n'ai pas encore reçu les documents mais ils m'ont dit qu'en principe je devrais les avoir. Depuis le coup d'état, ils sont beaucoup plus durs avec les journalistes indépendants. Ces derniers mois il y a eu d'autres freelance qui se sont vus refuser leur visa" confie Stéphane Peray.

Jonathan Head confirme l'information sur le site de Khaosod. "Aucun problème de ce type n'avait été signalé avant le coup d'Etat. Depuis mai 2014, cinq journalistes étrangers se sont vu refuser des autorisations de travail et une accréditation".

Catherine VANESSE jeudi 4 février 2016
 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale