Manif – Le tribunal intime l'APD de se faire plus discrète 

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 01/07/2008 à 12:59 | Mis à jour le 23/06/2019 à 13:17

Le Tribunal de première instance de Bangkok a ordonné hier à la coalition anti-gouvernementale, qui campe depuis plus de dix jours devant le siège du gouvernement, de faire place nette et lui a interdit d'utiliser des haut-parleurs.

Quelque milliers de protestataires rassemblés sous la bannière de l'Alliance du Peuple pour la Démocratie (APD), bloquent la rue depuis le 20 juin demandant la démission du Premier Ministre Samak Sundaravej. "Bien que la Constitution autorise la tenue d'une telle manifestation, les actions induisant des gênes ou des préjudices pour les autres citoyens violent le code civil,"indique le communiqué du tribunal. L'injonction du tribunal, à effet immédiat, ordonne aux manifestants de cesser d'utiliser des haut-parleurs durant les heures de bureau et d'ouvrir la rue à la circulation. La manifestation de l'APD a commencé il y a 5 semaines. Le 25 mai, les manifestants avaient décidé de se rendre au siège du gouvernement pour s'opposer au projet d'amendement de la Constitution et avaient été stoppés par un barrage de police devant le siège des Nations-Unies (voir notre article du 26 mai). Le 20 juin dernier, environ 25.000 personnes se sont finalement rassemblées devant le siège du gouvernement pour presser davantage le Premier Ministre. Mais vendredi dernier, le mouvement a pris du plomb dans l'aile lorsque Samak a gagné le vote de défiance au Parlement par une majorité de 280 voix contre 162.
mardi 1er juillet 2008

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale