Mercredi 19 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

URBANISME - Haro sur le fleuve Chao Phraya à Bangkok

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 10/08/2015 à 22:00 | Mis à jour le 08/02/2018 à 14:02

La folie du développement s’est emparée des investisseurs pour le fleuve Chao Phraya. Avec à terme, une nouvelle silhouette façonnée par les tours et centres commerciaux…

Le coup d’envoi avait été donné par TCC Land, une entreprise du BTP, il y a trois ans avec ASIATIQUE The Riverfront (lire notre article). Ce qui, à l’époque, semblait être une formidable idée – convertir d’historiques entrepôts laissés à l’abandon depuis des années pour en faire un nouveau centre de vie basé sur l’histoire, la culture et le patrimoine le long du fleuve Chao Phraya.

Bien sûr, on y trouve ces sempiternelles boutiques d’artisanat pseudo-branché, de mode funky et les mêmes chaînes de restaurants que dans le reste de la ville. Mais les promoteurs juraient leurs grands dieux qu’ils souhaitaient avant tout rendre aux Bangkokiens des espaces de promenade et de détente le long du fleuve.

Il n’empêche. ASIATIQUE The Riverfront a mis sous le feu des projecteurs ce qui était probablement l’un des derniers endroits de la capitale thaïlandaise où le temps semblait avoir suspendu son cours - du moins jusqu’à récemment.

Le fleuve Chao Phraya fut un véritable poumon économique de la capitale thaïlandaise durant deux siècles – c’est en effet par la voie fluviale qu’étaient acheminées les marchandises du Golfe de Siam vers Ayutthaya et le reste du Royaume. Mais à partir des années 60 il a perdu cette fonction première, Bangkok conquérant sa modernité le long de l’avenue Sukhumvit et au nord de la ville. Le Chao Phraya est ainsi devenu un lieu dédié au tourisme parsemé çà et là de quelques tours abritant essentiellement des résidences privées ou des hôtels.

Shopping sur le fleuve

ASIATIQUE The Riverfront a donc enclenché le processus de redécouverte de cette bande de terre massée le long du fleuve. Une dizaine de projets essaiment désormais le fleuve, entre ASIATIQUE et l’Université Thamassat, près de Khao San Road.

Certains ont récemment ouvert leurs portes comme Tha Maharaj, un mini mall, adjacent à Tha Chang, la jetée du bateau Chao Phraya Express qui sert de principale porte d’accès fluviale au Palais Royal. Sous des verrières transparentes aux réminiscences néo baroques – très en vogue il y a 100 ans au Siam - on trouve une quinzaine de restaurants et tout autant de boutiques.

Un peu plus loin, face au Wat Arun, Yodpiman River Walk est un autre centre commercial en bordure de rivière construit dans un style pseudo-historique. Le mall, avec là encore des boutiques et restaurants inspirés par l’architecture historique du siècle dernier, appartient en fait à l’opérateur du principal marché aux fleurs. Le mall, relativement bien intégré dans le paysage urbain, reste pourtant bien vide. Et il risque de l’être encore d’avantage lorsque s’ouvrira en 2017 ou 2018 l’ambitieux centre commercial et de loisirs, ICONSIAM, propriété de la compagnie Siam Piwat.

Selon Madame Chadatip Chutrakul, son PDG, ICONSIAM est l’un des plus gros projets de développement jamais entrepris en Thaïlande. "Nous voulions démontrer que nous avons une confiance totale dans la capacité de la Thaïlande à être l’une des destinations phares de l’Asie. Ce projet y contribuera largement en mettant en valeur le patrimoine autour du fleuve", expliquait-elle dans une conférence de presse fin 2014.

Neige et téléphérique

Ce sont 1,5 milliard de dollars qui sont investis à côté de l’hôtel Peninsula, pour un centre commercial exclusif, deux résidences privées, une promenade le long du fleuve et une série d’attractions – dont un son et lumière et un musée- modestement baptisées les "Sept Merveilles de Thaïlande". Ouverture de ce temple de la culture et de la consommation à l’horizon 2017.

Toujours côté shopping, on revient à ASIATIQUE the Riverfront. Fini le côté "conservation du patrimoine". Face à ASIATIQUE 1, côté Thonburi, voici ASIATIQUE 2. Un vrai centre commercial super moderne avec centre de conférences, hôtel, des condominiums.

On parle même d’un "Village de la Neige", le tout relié par téléphérique à ASIATIQUE 1… Il est vrai que les 40.000 visiteurs quotidiens dans le premier mall, ne peuvent qu’attirer les convoitises de TCC, son propriétaire !

Côté hôtels, une quinzaine d’établissements du trois au cinq étoiles accueillent les visiteurs. Cela va des prestigieux Shangri-La, Mandarin Oriental et Peninsula aux boutique-hotels comme le Praya Palazzo Bangkok ou la Villa Chakrabongse.

Le groupe thaïlandais MINOR investit actuellement dans deux propriétés : Avani Riverside Hotel doit ouvrir ses portes en fin d’année, l’établissement quatre/cinq étoiles de 249 chambres se situe face à ASIATIQUE.

Il y a peu de temps s’est ouverte la première résidence hôtelière de la chaîne singapourienne Klapsons, un établissement plutôt branché. Plutôt discrète car située sur quelques étages du River Condominium Tower, cette énorme tour est située à côté du Pont Thaksin sur Thonburi.

On parle également d’une nouvelle résidence du groupe Peninsula, mais qui pourrait être intégrée à ICONSIAM.

En revanche, est confirmé pour fin 2018 un nouveau Four Seasons Hotel doublé d’une résidence Four Seasons. L’hôtel offrira 300 chambres, la résidence 350 unités. "Four Seasons sera l’un des établissements de prestige de la capitale et une véritable nouvelle icône de l’hospitalité thaïlandaise", déclarait en janvier Ben Taechaubol, PDG de Country Group Development, l’investisseur dans le projet. La chaîne promet une vue dégagée sur le Chao Praya à ses résidents.

Pas sûr que ceux autour de la tour de 73 étages en profitent également…
Luc CITRINOT () mardi 11 août 2015 (Rediff. du 20 juillet 2015)
{loadposition 728-2_bangkok-article}

0 Commentaire (s)Réagir