Mercredi 21 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’épisode de pollution s’intensifie dans le nord de la Thaïlande

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 14/03/2019 à 00:56 | Mis à jour le 15/03/2019 à 02:07
Photo : Un peu partout sur le nord, les codes couleurs associés à l’indice de qualité de l’air (AQI) allaient vendredi matin du rouge (insalubre) au marron foncé (dangereux) selon le site http://aqicn.org
AQI-Nord-Thailande

Les taux de pollution aux particules fines ont encore monté d’un cran en milieu de semaine dans le nord de la Thaïlande, avec des taux de pollution dans le rouge selon les indicateurs Air Visual et le site chinois http://aqicn.org/city/chiang-mai/fr/

A Mae Hong Son, le journal The Nation rapporte que la mauvaise visibilité a contraint Bangkok Airways à annuler ses vols matinaux entre Chiang Mai et Mae Hong Son jusqu'à samedi. L’aéroport de Mae Hong Son reste en revanche ouvert, les responsables estimant que la visibilité est problématique principalement le matin.

A Chiang Mai, où l’indice de qualité de l’air (AQI) a largement dépassé les 200 -voire les 300 dans certains endroits- ces derniers jours, certaines écoles comme Panyaden n'ont pas fait cours jeudi, cette dernière expliquant qu’avec de tels taux de pollution et malgré l’installation de purificateurs d’air dans les classes, elle ne pouvait, proposer un environnement suffisamment sain pour les enfants.

Un peu partout sur le nord, les codes couleurs associés à l’indice de qualité de l’air allaient vendredi matin du rouge (insalubre) au marron foncé (dangereux) avec des taux de particules de moins de 2,5 microns (PM2,5) allant le plus souvent de 100 microgrammes par mètre cube d'air à 200 voire plus à certains endroits, notamment les vallées et les endroits proches de feux de forêt.

Pollution nord thailande
L'indice Air Visual affichait un AQI de 255 sur Chiang Mai vendredi matin avec un taux de PM 2,5 de 205 microgrammes par par mètre cube d'air (copie d'écran)

Selon The Nation, la cause principale de ce fort regain de pollution viendrait de nombreux incendies de forêt, des images satellite lundi montrant plus de 900 foyers sur neuf provinces du nord du royaume. 

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le niveau d'exposition maximum quotidien ne doit pas dépasser les 25 microgrammes par mètre cube tandis que les autorités thaïlandaises fixent ce seuil à 50 microgrammes. Un indice AQI au-dessus de 100 est considerés comme préoccupant pour les personnes sensibles.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir