TEST: 2238

Le PM thaïlandais entend "bâtir une nouvelle économie" moins ouverte

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 09/09/2020 à 01:41 | Mis à jour le 09/09/2020 à 16:03
Photo : REUTERS / Jorge Silva - Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha estime que la Thaïlande doit restructurer son économie pour la rendre moins dépendante des marchés extérieurs
Prayuth-Chan-O-Cha-PM-Thailande

Le Premier ministre thaïlandais a déclaré mardi que le cabinet avait approuvé des plans pour créer 250.000 emplois, tout en soulignant que la Thaïlande devait chercher à restructurer son économie sous une forme moins dépendante de l’extérieur.

Le gouvernement a accepté un plan pour aider l’embauche par le secteur privé de 260.000 nouveaux diplômés pendant un an, a déclaré Prayuth Chan-O-Cha lors d'un briefing après une réunion du cabinet.

"Cela n'inclut pas les autres plans qui portent sur environ un million d'emplois. Il y aura une foire-expo de l'emploi", a-t-il dit, sans donner plus de détails.

La semaine dernière, le gouvernement avait annoncé des plans de relance d'une valeur totale de 68,5 milliards de bahts (1,86 milliards d’euros) - 45 milliards de bahts sous forme d’allocations et 23,5 milliards de bahts d’aide à la création d'emplois.

Le volet des allocations n'a pas encore été discuté car il manque des données, a déclaré Prayuth Chan-O-Cha.

Une économie "trop dépendante des marchés extérieurs"

Le Premier ministre a également souligné que la Thaïlande devait diversifier son économie, qui était jusqu’ici fortement dépendante des marchés extérieurs. Cela doit se faire selon lui par le biais de grands projets d'investissement qui doivent permettre d’augmenter les revenus et de soutenir la croissance à long terme.

"Etant donné que nous dépendons des exportations et du tourisme, lorsqu'il y a des problèmes avec eux, notre économie s'effondre", a déclaré l’ancien meneur du coup d’Etat de 2014, reconduit au poste de chef de gouvernement l’an dernier à l’issue d’élections controversées. 

"Nous devons bâtir une nouvelle économie", a-t-il dit.

La Thaïlande devrait enregistrer cette année moins d'un cinquième de la fréquentation touristique de 2019, année record qui avait vu près de 40 millions de touristes étrangers.

Le gouvernement envisage également de remettre à l'étude un grand projet de canal reliant le golfe de Thaïlande à la mer d'Andaman, a déclaré le Premier ministre.

La Thaïlande a subi au deuxième trimestre sa plus forte contraction depuis la crise asiatique de 1997-98 en raison de la crise du Covid-19, et plus particulièrement des mesures mises en place pour contrer l’épidémie, notamment la fermeture des frontières aux étrangers depuis début avril qui affecte gravement le tourisme et dans une moindre mesure le commerce extérieur. Pourtant, bien que les autorités de royaume aient réagi tardivement, laissant le pays ouvert pendant deux mois après l’apparition du premier cas de Covid-19, le nouveau coronavirus n'a, selon les statistiques locales, infecté que quelques milliers de personnes et tué 58 personnes. Entre janvier et mars, la Thaïlande a notamment accueilli des dizaines de milliers de touristes en provenance de la province chinoise Wuhan, qui était alors l’épicentre de l’épidémie.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale