Mercredi 28 octobre 2020

Le journaliste belge Jacques Bekaert est décédé

Par Catherine Vanesse | Publié le 05/10/2020 à 00:00 | Mis à jour le 05/10/2020 à 10:30
Photo : Jacques Bekaert s’est éteint paisiblement dans son appartement à Bangkok le 4 octobre à l’âge de 80 ans
Jacques-Bekaert

Le Belge Jacques Bekaert est décédé à Bangkok ce 4 octobre après une vie bien remplie de journaliste, compositeur, romancier et diplomate. 

Installé en Thaïlande depuis 35 ans, le Belge Jacques Bekaert s’est éteint paisiblement dans son appartement à Bangkok ce dimanche 4 octobre à l’âge de 80 ans avec à ses côtés, sa fidèle assistante Nee. 

Journaliste, écrivain, compositeur, diplomate, Jacques Bekaert a eu une vie bien remplie. Né à Bruges en Belgique le 11 mai 1940, Jacques Bekaert a travaillé comme journaliste pour la radio et télévision belge RTBF, Le Monde, Le quotidien de Paris, au Southeast Asian service de la BBC, au Jane Defense Weekly, à l'International Herald Tribune, au Nation et au Bangkok Post. En tant que diplomate de l’Ordre de Malte, il a été basé au Cambodge et en Thaïlande. Il a écrit plusieurs livres en français et en anglais sur John Cage, la politique américaine, le Cambodge et le Vietnam ainsi que des livres de fictions tels que le roman "Le Vieux Marx", paru chez l'Harmattan en 2015, ou le recueil de nouvelles, "Lieux de Passage", paru chez Edilivre en 2018. Il était aussi compositeur et sa musique a été jouée aux États-Unis, en Europe et en Asie. Marié pendant des années à une Américaine, il a passé sa vie entre Bruxelles, New York, Phnom Penh et Bangkok. 

Dernièrement, il avait publié ses mémoires “A Wonderful World - Un monde formidable”, un livre dans lequel il revient sur son enfance en Belgique, ses débuts dans le journalisme et la musique, ses voyages à travers l’Europe, les États-Unis où il avait rencontré son épouse, et bien sûr l’Asie. 

Nous avions eu la chance de le rencontrer au mois d’août 2020, pour parler de ses mémoires, de sa vie formidable et de son dernier livre “Lendemains qui déchantent”, un roman d’anticipation politique. Infatigable, même s’il était malade, il confiait alors : “Je continue de composer de la musique et d’écrire des livres, j’en ai plusieurs en cours dans mon ordinateur, j’ai plusieurs nouvelles qui sont terminées. En tant que journaliste, j’écris encore pour Asialyst, des articles sur des hôtels emblématiques, je n’écris plus d’articles politique même si je continue à suivre ce qui se passe, surtout la politique aux États-Unis parce que j’y ai vécu longtemps et que ma femme était américaine”.

Les funérailles de Jacques Bekaert se tiendront au Wat That thong (BTS Ekkamai) avec une veillée funéraire ce lundi 5 octobre et mardi 6 octobre de 18h à 19h, la crémation aura lieu mercredi 7 octobre. 

Nous vous recommandons

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

"Comment faire en cas de décès en Thaïlande ?"

En Thaïlande, le décès d’un étranger implique toute une procédure pour organiser le rapatriement du corps. Mieux vaut pouvoir compter sur un partenaire fiable et efficace qui prend tout en charge.