Samedi 23 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le cofondateur d'un réseau de cybercriminalité arrêté en Thaïlande

Par AFP | Publié le 10/02/2018 à 00:02 | Mis à jour le 10/02/2018 à 00:31
Photo : Crime Suppression Division – Le cybrercriminel Sergey Medvedev est arrêté par la police thaïlandaise le 2 février
Sergey-Medvedev-Thailand-Crime-Suppression-Division

Le cofondateur russe d'un important réseau de cybercriminalité international, recherché par les Etats-Unis, a été arrêté en Thaïlande, a annoncé la police vendredi.

"Il est détenu à la prison de Bangkok dans l'attente de sa mise en examen aux Etats-Unis", où il doit être extradé avant fin février, a expliqué à l'AFP Nuthapon Rattanamongkolsak, responsable de la police thaïlandaise.

Sergueï Medvedev, 31 ans, est accusé d'être le cofondateur de l'organisation "Infraud", un réseau de hackeurs spécialisés dans le vol et la revente de coordonnées bancaires, entre autres données personnelles collectées sur internet.

Medvedev se rendait depuis six ans régulièrement en Thaïlande, où il séjournait en tant que touriste, comme de nombreux criminels, actifs ou retirés des affaires.

"Il n'avait pas vraiment de travail ici, il vivait comme un touriste", a précisé l'officier Nuthapon.

Selon les autorités américaines, Infraud a causé quelque 530 millions de dollars (430 millions d'euros) de dommages.

Mercredi aux Etats-Unis, 36 membres du groupe ont déjà été mis en examen dans cette même affaire, après une vague d'arrestations menées sur place, mais aussi en Australie, en Grande-Bretagne, en France, en Italie, au Kosovo et en Serbie.

Manquaient pour l'heure à l'appel les deux administrateurs du groupe, Medvedev et son associé ukrainien Sviatoslav Bondarenko, selon la justice américaine. Ce dernier se trouve toujours en liberté.

Infraud, qui a vu le jour en 2010 en Ukraine sous le slogan "In fraud we trust" ("nous croyons en la fraude"), avait grandi au point de devenir le "site numéro un" pour procéder à des achats en ligne grâce à des données bancaires piratées, selon les autorités américaines.

L'organisation, qui comptait plus de 10.000 utilisateurs approuvés, versait aussi dans le commerce de Bitcoin.

La Thaïlande essaye de se défaire de sa réputation de havre pour criminels, actifs ou retraités, mais ceux-ci restent nombreux à utiliser le royaume comme base arrière.

L'an dernier, la police thaïlandaise a arrêté un Canadien de 26 ans, Alexandre Cazes, recherché par les Etats-Unis pour avoir créé le site AlphaBay, à l'époque plus grosse plateforme de vente en ligne de drogue et autres produits illicites.

Le suspect était mort en détention en Thaïlande avant d'avoir pu être extradé. Il s'était pendu dans sa cellule selon Bangkok. 

0 CommentairesRéagir