TEST: 2238

Le chef de la junte installe un nouvel allié à la mairie de Pattaya

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 27/09/2018 à 01:00 | Mis à jour le 27/09/2018 à 05:26
Nouveau maire a Pattaya

Le chef de la junte thaïlandaise installé à la tête de la ville de Pattaya le descendant d’un clan politique local notoire, alors qu’il courtise les alliés potentiels en vue des élections l’an prochain

Le Premier ministre thaïlandais et chef de la junte au pouvoir depuis 2014, Prayuth Chan-O-Cha, a éjecté l’actuel maire de Pattaya pour installer à la tête de cette ville clé Sonthaya Khunploem, a-t-on appris dans un communique publié sur la Gazette Royale. 

A deux heures de route au sud de Bangkok, dans la province de Chonburi, la ville de Pattaya s'est développée comme lieu de la prostitution il y a un demi-siècle, quand les militaires américains ont commencé à y affluer pour tenter d'oublier les horreurs de la Guerre du Vietnam. C’est aujourd’hui une station balnéaire florissante à la réputation sulfureuse qui accueille chaque année des millions de touristes du monde entier. 

Pattaya sert aussi aujourd’hui de centre administratif pour le fameux Corridor Economique de l’Est (EEC), le plus grand projet d’investissement jamais réalisé par le royaume.

"Il est nécessaire d’avoir un administrateur expérimenté et compètent au potentiel élevé afin de bénéficier et soutenir les activités dans l’EEC," disait l’annonce publiée mardi soir dans la Gazette Royale expliquant le changement soudain de personnel.

Sonthaya est le représentant d’un parti politique indépendant à Chonburi qui est l’une des trois provinces couverte par l’EEC.

Les Khunploem sont dirigés par le patriarche Somchai, appelé le "parrain de l’Est" thaïlandais, un obscur et puissant homme d’affaire propriétaire d’un vaste domaine et de nombreux intérêts dans la construction.

Il avait été emprisonné en 2013 pour meurtre et corruption après une décennie de cavale, mais il a été libéré l’an dernier par le gouvernement de Prayuth sous couvert de raisons médicales. 

Sa famille fut alignée aux Shinawatra, le clan politique qui a gagné toutes les élections nationales depuis 2001 et dont le parti a été évincé du pouvoir en 2014 par les militaires.

La promotion d’un des Khunploem à la mairie de Pattaya montre bien qu’un "accord" a eu lieu entre le clan et la junte, selon Paul Chambers, expert de la politique thaïlandaise à l’université Naresuan.

Cela procure à la junte "un pouvoir politique et économique sur l’Est de la Thaïlande" en échange d’un soutien politique pour les prochaines élections, explique Paul Chambers.
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale