Lundi 17 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’angoisse monte en Thaïlande autour de 12 ados piégés dans une grotte

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 26/06/2018 à 11:52 | Mis à jour le 05/07/2018 à 03:15
Photo : LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP - Les familles des enfants bloqués dans la grotte de Tham Luang depuis samedi attendent dans l’angoisse tandis que des sauveteurs s’activent pour retrouver le groupe dont on est toujours sans nouvelle malgré d’intenses recherches
Famille angoissee autour de la grotte inondee

Des centaines de personnes étaient mobilisées mardi pour la troisième journée consécutive dans le nord de la Thaïlande à la recherche d'un groupe de douze enfants et de leur entraîneur de football pris au piège dans une grotte inondée.

Une vaste opération de sauvetage mobilisant des centaines de militaires et policiers est en cours depuis trois jours et quatre nuits dans le nord de la Thaïlande pour retrouver un groupe de 12 adolescents et leur entraîneur de foot, bloqués dans une grotte inondée depuis samedi.

Les 12 garçons membres d'une équipe de football, âgés de 11 à 16 ans, seraient entrés dans la grotte de Tham Luang, située dans le district de Mae Sai, après leur entraînement de football samedi. Mais les abondantes pluies de mousson qui s’abattent sur la région ont rapidement inondé l’entrée de la cavité, bloquant le groupe à l’intérieur. 

Les sauveteurs pensent que les adolescents et leur entraineur, faisant face à la montée des eaux, ont cherché refuge dans le fond de la grotte qui s’étend dans un réseau complexe de plusieurs kilomètres de galeries.

Mardi soir, des plongeurs de la marine thaïlandaise se relayaient pour sonder le fond de la grotte dans laquelle l'eau atteint par endroit cinq mètres de haut, en raison des fortes pluies des derniers jours.

A quelques encablures de là, installés sur de simples toiles de jute sur le terrain boueux situé près de la frontière avec la Birmanie, les parents des jeunes joueurs de foot se relayaient, eux, pour prier.

"Mon fils, je suis venue ici pour te chercher", promettait la mère de l'un des garçons en pleurs.

"J'ai prié Dieu pour eux mais dans mon coeur je sais qu'ils vont survivre. Ils sont déjà allés dans cette grotte", a raconté le père d'un autre.

L’un des parents s'est évanoui tandis que d'autres ont attendaient sous une tente de fortune près d'un autel avec des poupées, des offrandes et des messages pour les jeunes garçons.

"S’il te plait reviens vers ta famille, s’il te plait fait en sorte de rester sain et sauf," disait une mère dans une prière.

"Ils vont s’en sortir"

Tout juste de retour d'un voyage au Royaume-Uni et en France, le chef de la junte Prayuth Chan-O-Cha a indiqué qu'il avait demandé la "mobilisation de tous" pour les retrouver vivants.

"C'est une course contre la montre. Mais nous ne paniquons pas", a dit le ministre de l'Intérieur ancien chef de l’armée, Anupong Paojinda, arrivé sur place mardi.

Après plusieurs jours de recherche acharnée, les autorités ont annoncé mardi avoir trouvé une ouverture dans une section de la grotte par laquelle des sauveteurs pourraient être héliportés.

"Si nous les trouvons, la première chose à faire sera de leur fournir les premiers soins et de la nourriture avant de songer à la manière de les ramener à la surface", a souligné le ministre de l'Intérieur, ajoutant que les garçons avaient quelques aliments avec eux lorsqu’ils sont entrés dans la grotte.

Située dans le parc national de Khun Nam Nang Non, proche de la frontière birmane et laotienne, la grotte de Tham Luang n’est pas très connue par les touristes car l’endroit est très reculé, mais les habitants des environs la visitent pendant la saison sèche pour y rendre hommage à de petites statues du Bouddha à l’intérieur.

Une pancarte à l’extérieur du site prévient les visiteurs de ne pas entrer pendant la saison des pluies de juillet a Novembre en raison du risque élevé d’inondations.

- Barrage contre la montée de l'eau -

La grotte est accessible par un chemin très pentu puis s'étend ensuite sur plusieurs kilomètres de galerie.

Les recherches sont menées par trois équipes. L'une s'attelle à l'extérieur à rechercher une autre entrée pour la grotte, puis deux équipes sont à l'intérieur dont une équipe de plongeurs, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Notre équipe est descendue très tôt ce matin et va explorer le fond de la grotte. Il n'y a pas de réseau à l'intérieur donc nous devons attendre que l'équipe remonte", a annoncé sur sa page Facebook la marine thaïlandaise.

Dans l'après-midi, l'armée a également commencé à construire un barrage pour faire obstacle à l'eau qui descend de la montagne et continue d'arriver dans la grotte, selon un responsable de la région.

Il pleuvait encore sur cette région très reculée du nord de la Thaïlande et d'autres précipitations sont prévues dans les heures qui viennent.

C'est une mère de famille qui a donné l'alerte, ne voyant pas revenir son fils samedi soir après l'entraînement de football. Leurs affaires - vélos et chaussures - ont été retrouvées quelques heures plus tard juste à l'entrée de la grotte, située dans le grand parc forestier de Khun Nam Nang Non dans la province de Chiang Rai.

Les recherches ont commencé dès samedi soir mais ont dû être interrompues à cause de la nuit. Entretemps, le niveau de l'eau dans la grotte a fortement monté, rendant les recherches difficiles et nécessitant l'intervention de plongeurs pour passer dans les parties inondées et boueuses.

En 2007, six touristes étrangers et leurs deux guides thaïlandais ont été tués après avoir été emportés par des inondations éclairs dans une grotte du parc national de Khao Sok, dans le sud de la Thaïlande. Mais la fiancée de l'un des touristes avait survécu en s’accrochant à une corniche pendant 21 heures.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir