Vendredi 3 juillet 2020

L’accouchement naturel, une affaire spirituelle

Par Samitivej Hospitals | Publié le 28/11/2014 à 23:00 | Mis à jour le 07/08/2018 à 06:17
Photo : Pixabay CC0 Creative Commons
Accouchement naturel

Accouchement naturel ou césarienne ? Cette question se pose à toute future mère. Et la réponse n’est pas forcément évidente. Les mères en devenir ont toutes la possibilité de faire leur propre choix entre un accouchement naturel et une césarienne planifiée. Sauf, bien sûr, lorsque des complications surviennent, faisant de la césarienne une nécessité incontournable. Mais pour celles dont le choix reste possible, la Dr Yaowaluk Rapeepattana, obstétricienne et gynécologue au centre hospitalier pour femmes du groupe Samitivej, explique les raisons qui lui font penser qu’un accouchement naturel reste de loin la meilleure option.

Pourquoi recommandez-vous un accouchement naturel plutôt qu’une césarienne planifiée?

Yaowaluk Rapeepattana: Parce que la nature prévaut. De nombreuses études prouvent que si une femme peut accoucher naturellement, nous ne devons pas effectuer de césarienne non nécessaire. Car cela implique davantage de complications pour la mère qu’un accouchement naturel.

Qu’en est-il des mères qui disent préférer une césarienne?

Y: Bien entendu, nous concevons que certaines femmes puissent vouloir une césarienne. Nous respectons ce choix. Personnellement, je pense que toutes les femmes ont le droit de choisir comment, où, et avec qui elles veulent accoucher – à partir du moment où elles sont bien informées.
Mais revenons sur l’histoire de la césarienne. Au début, les césariennes étaient pratiquées lorsqu’il fallait sauver la vie du bébé – quand par exemple il se présentait dans une position anormale, ou que le cordon ombilical était enroulé autour de son cou - ou lorsque le placenta avait une position anormale ou basse. Dans ces cas-là une césarienne pouvait sauver la vie du bébé, et même celle de la mère.

Depuis cette époque, il semble que la césarienne planifiée soit devenue plus courante. C’est même un phénomène culturel… Mais maintenant vous voulez promouvoir l’accouchement naturel. C’est bien cela?

Y: Oui. Nous voulons faire ce qui est le mieux pour les familles parce que les césariennes causent plus souvent des complications que l’accouchement naturel- par exemple une infection ou une hémorragie.

Oui mais qu’en est-il de la douleur? L’une des deux méthodes est-elle moins douloureuse?

Y: Nous ne pouvons pas comparer la douleur. Je dis toujours à mes patientes "il ne fat pas vous attendre à ce qu’une césarienne soit moins douloureuse qu’un accouchement naturel. Bien sûr, si vous en doutez et que vous choisissez la césarienne, vous échappez à la douleur de l’accouchement. Vous n’aurez pas les douleurs du travail, c’est vrai. Mais après la césarienne vous aurez mal à l’abdomen". Il est des douleurs auxquelles on ne peut échapper. Nous devons accepter le fait qu’il y a un certain nombre de douleurs à endurer dans la vie. Nous devons vivre avec cette douleur. Mais elle ne dure pas longtemps. Et puis chaque douleur peut être soulagée.

Y a-t-il une différence pour le bébé entre accouchement naturel et césarienne?

En ce qui concerne le bébé, des milliers d’études prouvent que la césarienne peut réduire le taux de mortalité néo-natale. La mortalité néo-natale est principalement causée par l’hypoxie (manque d’oxygène) chez les nouveau-nés. Cela concerne encore cinq naissances sur mille pour les accouchements naturels. Pour une césarienne, c’est moins de 0,1%.

Le choix de l’accouchement a-t-il un impact sur l’allaitement?

Y: Non, parce que si nous donnons le sein au bébé juste après l’accouchement et qu’il commence à boire le lait, le résultat sera le même parce que l’allaitement dépend du moment où le bébé est nourrit et de la fréquence.

Est-il possible d’accoucher naturellement, si on a eu une césarienne avant?

Y: Bien sûr. Je ne peux pas le garantir à 100%, mais si la mère accouche naturellement après une césarienne, la probabilité de réussite est autour de 80%.

Avez-vous des commentaires sur les avantages et les inconvénients d’un accouchement sous eau et d’un accouchement naturel?

Y: L’accouchement naturel est presque pareil que l’accouchement sous eau, sauf que pour ce dernier la mère doit être assise dans un bassin et le bébé arrive dans l’eau. Elle doit s’asseoir. Elle ne peut pas s’allonger sur le dos ni se lever.

Et à propos de la vie sexuelle du père et de la mère après un accouchement naturel? L’accouchement naturel cause-t-il une dilatation du vagin ou de la vulve?

Y: Oui. Nous devons prendre en compte que le bébé a besoin de place pour sortir. Après un accouchement naturel, vous devez faire des exercices pour garder vos muscles forts et en pleine santé, comme ils l’étaient auparavant.

Et le centre pour femmes peut conseiller des exercices à faire?

Y: Oui, nous le faisons tout le temps. Nous donnons également un cours anténatal à l’hôpital Samitivej Sukhumvit. Nous sommes engagés dans l’aide aux nouveaux parents pour préparer une grossesse, une naissance, et pour la parentalité précoce. Nos programmes sont menés par des éducateurs en périnatalité expérimentés.

Pendant un accouchement naturel, certaines femmes ont-elles peur de ne pas avoir la force pour aller au bout – que ce soit trop dur physiquement?

Y: Non, pas vraiment – si vous vous préparez correctement, par exemple avec des exercices, ce qui est très important avant la naissance. Et du repos, une alimentation saine et du soutien. Vous devez croire en vous-même, vous persuader que vous pouvez y arriver.

Vous recommandez de l’exercice, un régime alimentaire sain et beaucoup de sommeil, pendant combien de temps?

Après la fin du premier semestre jusqu’à la naissance, et même après. Mais nous n’obligeons pas les patientes. Nous voulons juste le meilleur pour la naissance. C’est l’une des expériences les plus importantes de leur vie. Nous voulons que nos patientes se sentent sécurisées – la sécurité prime. Et heureuses. Nous voulons que les parents soient heureux, que le bébé soit heureux, que tout le monde soit heureux.

Quelle différence y a-t-il,pour la durée de rétablissement, entre une césarienne et un accouchement naturel ? Combien de temps cela prend-il pour que les mères "reviennent à la normale"?

Ça dépend de la durée de l’accouchement. Si ce n’est pas la première fois, cela peut être très rapide. Surtout si, après un premier bébé, le périnée n’est pas déchiré. Il n’y aura aucune blessure, aucune cicatrice. Ainsi, la mère ne sentira qu’une petite douleur.

Certaines mères peuvent vouloir avoir leur nourrice ou leur sage-femme avec elles. Ont-elles le droit?

Ça m’est égal. Tout le monde peut venir dans la salle d’accouchement, à partir du moment où la mère est heureuse. Même la famille entière peut venir.

Donc l’hôpital autorise n’importe qui à venir dans la salle d’accouchement?

Oui – avec la permission de la mère.

Quels conseils donneriez-vous aux pères qui veulent accompagner leur femme dans la salle d’accouchement?

Y: Tout d’abord, je pense que le mari est la personne la plus importante. La mère a besoin de quelqu’un qu’elle aime… Je pense que c’est très important d’avoir quelqu’un qui l’aime et qui veut être avec elle pour ce moment. Pour la préparer, l’encourager, l’aider à être forte, physiquement et mentalement. Le mari ne doit pas paniquer si sa femme crie, pleure ou gémit. Il doit juste essayer de l’encourager. Mais tout le monde est différent. Certaines femmes préfèrent être silencieuses. D’autres veulent que tout le monde se taisent et soit calme. Mais certaines peuvent avoir besoin d’encouragements. Tout le monde est différent. C’est pourquoi nous écrivons tout sur le formulaire de planification de l’accouchement, pour savoir ce que les patients veulent – à partir du moment où ce n’est pas dangereux, nous suivrons leurs instructions.

Samitivej Sukhumvit, 133 Sukhumvit 49, Klongtan Nua, Vadhana, Bangkok 10110, Téléphone: +66 (0) 2711-8181, E-mail: info@samitivej.co.th, Website: http://www.samitivejhospitals.com

() mercredi 17 septembre 2014

Nous vous recommandons

Logo-Samitivej-Carre

Samitivej Hospitals

Les hôpitaux Samitivej proposent des soins et services de santé haut de gamme en Thaïlande pour la clientèle internationale
0 Commentaire (s)Réagir