TEST: 2238

La Thaïlande vise 8 milliards € d'investissements sur l’EEC en 2021

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 02/02/2021 à 00:00 | Mis à jour le 02/02/2021 à 02:38
Photo : Reuters
Corridor-Economique-Est-Thailande

La Thaïlande vise une croissance de 44% des investissements dans l’est industriel du pays cette année, a déclaré lundi l’un de ses vice-Premier ministres, après une chute de 45% l'année dernière.

La Thaïlande espère recevoir cette année pour 300 milliards de bahts (8,29 milliards d’euros) de projets d'investissement dans le Corridor Économique de l’Est (EEC), soit 43% de l'investissement total du pays, a déclaré le vice-Premier ministre et ministre de l’Energie, Supattanapong Punmeechaow, lors d'un briefing. L’an dernier, les investissements s’étaient montés à 209 milliards de bahts.

"Compte tenu de l'épidémie, les chiffres de l'année dernière restent convenables. L’EEC a toujours attiré des investisseurs étrangers", a-t-il dit, ajoutant que le Japon et la Chine demeuraient les deux plus gros investisseurs étrangers.

Le corridor, qui s’étend sur les provinces de l'Est, est au cœur du dispositif gouvernemental pour stimuler la croissance et encourager les investissements, tout particulièrement dans le secteur des hautes technologies. Les investisseurs sont autorisés à y louer des terrains sur des périodes allant jusqu'à 99 ans.

Cette année, le gouvernement encouragera les investissements aussi bien nationaux qu’étrangers, notamment en proposant des mesures incitatives concurrentielles et en rencontrant les investisseurs, a déclaré Supattanapong Punmeechaow.

Davantage d'investisseurs devraient revenir en Asie du Sud-Est, y compris en Thaïlande, dès lors que la situation du Covid-19 se sera améliorée, a affirmé celui qui disait en décembre que "le pays dépendait trop du tourisme et que c'était inacceptable".

La Thaïlande, qui a jusqu'ici été relativement épargnée par l’épidémie de coronavirus, espère pouvoir vacciner 19 millions de personnes dans une première campagne de vaccination qui a été retardée et doit commencer d’ici la fin du mois selon les dernières affirmations du ministre de la Santé.

Si le royaume n’a toujours pas levé les restrictions pour les voyageurs entrants imposées en avril pour endiguer l'épidémie, il a néanmoins commencé à la fin de l'année dernière à autoriser certains touristes étrangers grâce à des visas spéciaux long séjour. Mais les professionnels du tourisme estiment que la quarantaine obligatoire constitue un obstacle au retour des étrangers sur le territoire et ont demandé en janvier au gouvernement d’en exempter les voyageurs qui seront vaccinés.

Sur la majeure partie de 2020, la Thaïlande a vu peu de cas d’infection au Sars-Cov-2 (un peu plus de 5.000 cas et 60 morts entre janvier et début décembre), mais un foyer épidémique s’est déclaré à la mi-décembre, portant le total de cas à 19.618 et 77 décès. Toutefois, avec seulement 17 décès pour un peu plus de 14.000 cas positifs, ce nouvel épisode traduit jusqu’ici un taux de létalité bien plus faible que lors du premier.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale