Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2238

La sécheresse mine la production de canne à sucre de la Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 23/04/2020 à 00:00 | Mis à jour le 23/04/2020 à 03:43
Photo : Reuters
Canne-Sucre-Thailande-Secheresse

La production thaïlandaise de canne à sucre pour la saison 2019/20 est la plus maigre de la décennie, la sécheresse prolongée ayant nui au rendement, a fait savoir mercredi un organisme local du secteur.

La Thaïlande, deuxième exportateur mondial de sucre après le Brésil, a broyé 74,9 millions de tonnes de canne à sucre au cours de la saison qui s'est terminée début avril, ne produisant que 8,27 millions de tonnes de sucre.

Ce volume de canne à sucre est le plus faible depuis la saison 2009/10 lorsque la Thaïlande avait produit 68,4 millions de tonnes, a déclaré Veerasak Kwanmuang, directeur du Bureau du Fonds pour la canne à sucre et le sucre.

"La sécheresse qui sévit depuis l'année dernière est la pire, compromettant le rendement par plantation. Les faibles prix de la canne à sucre sur le marché local ont également encouragé les agriculteurs à se tourner vers d'autres cultures", ajoute-t-il.

Selon Veerasak Kwanmuang, la production de canne à sucre de la Thaïlande devrait encore diminuer d'environ 20% au cours de la prochaine saison, car la sécheresse prolongée continue d’affecter les plantations et l'économie mondiale est minée par la pandémie de coronavirus.

"L'épidémie de COVID-19 a entraîné une baisse de la demande mondiale de sucre", dit-il.

Les prix à terme du sucre sont en baisse depuis fin février, en raison de la baisse de la consommation liée aux mesures de confinement dans de nombreux pays et de la baisse de la demande des producteurs d'éthanol suite à la récente baisse des prix du pétrole brut. 

Les semis de canne à sucre sont déjà en cours dans certaines provinces de Thaïlande avant la saison 2020/21, pour laquelle le broyage commencera en décembre.

La récolte de la canne à sucre est pointée comme l’un des principaux facteurs des épisodes de forte pollution atmosphérique que connait Bangkok et d’autres provinces du pays entre novembre et mars.

La canne à sucre est généralement brûlée avant la récolte pour éliminer les feuilles, ce qui facilite la collecte. Après la récolte, les matériaux organiques résiduels sont de nouveau brûlés pour préparer la terre en vue d’une nouvelle plantation.

Le sucre est considéré par de nombreux scientifiques comme un produit toxique et addictif responsable de nombreux cas de maladies chroniques telles que le diabète, l’obésité, ou encore les maladies cardio-vasculaires et le cancer.

0 Commentaire (s) Réagir