TEST: 2238

LA PHRASE DE LA SEMAINE - "Je reste ferme sur ma volonté de dissoudre l'Assemblée"

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 04/03/2011 à 00:00 | Mis à jour le 10/03/2019 à 09:30
Photo : (Photo d'archive LPJ Bangkok.com) Abhisit Vejjajiva
Abhisit Vejjajiva

"Je reste ferme sur ma volonté de dissoudre l'Assemblée, malgré les manifestations en cours, tant qu'elles restent à leur niveau actuel", a déclaré hier, droit dans ses bottes, le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva, cité par le Bangkok Post.

Touché actuellement par une motion de censure avec neuf autres ministres, le chef du gouvernement a réaffirmé vouloir organiser des élections avant juin. Mais il se trouve que c'est précisément ce que demandent depuis plus d'un an les "Chemises rouges". Au printemps 2010, ils avaient manifesté pendant plus de deux mois, réclamant la dissolution immédiate du Parlement. Les "Rouges", dont certains sont des partisans de l'ancien Premier ministre déchu Thaksin Shinawatra, considèrent le gouvernement d'Abhisit Vejjajia comme anti-démocratique pour avoir été élu par un vote parlementaire en 2008 à la suite d'une série de jugements considérés infondés qui avaient fait tomber deux Premier ministres de leur camp en deux mois.
Les "Chemises jaunes", quant à eux, composées de l'Alliance pour la Démocratie (PAD) et d'autres mouvances nationalistes tels que la secte bouddhiste Santi Asoke et le Réseau des Patriotes Thaïs, manifestent depuis le 25 janvier autour du siège du gouvernement. Ils protestent contre la mauvaise gestion par ce dernier des dernières semaines du conflit frontalier avec le Cambodge. Les "Jaunes" demandent le départ d'Abhisit. Dans une Thaïlande de plus en plus divisée, le gouvernement semble perdre ses alliés petit à petit. Avec des ministres englués dans des histoires de corruption, des attaques permanentes sur l'intervention violente de l'armée l'année dernière, et une coalition fragilisée, le Parti Démocrate d'Abhisit n'a pas vraiment le vent en poupe pour gagner les prochaines élections annoncées avant juin, face à une masse "rouge" dont le camp a remporté tous les scrutins des législatives ces dix dernières années.
M.B. (https://www.lepetitjournal.com/bangkok) vendredi 4 mars 2011
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale