Vendredi 3 juillet 2020

La fréquentation touristique en Thaïlande chute de 44,3% en février

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 10/03/2020 à 00:00 | Mis à jour le 10/03/2020 à 02:58
Photo : REUTERS / Damir Sagolj
Frequentation-Touristique-Thailande

Les arrivées de touristes en Thaïlande ont chuté de 44,3% en février par rapport à l'année précédente en raison de l'épidémie de coronavirus, a annoncé lundi l’Office du Tourisme de Thaïlande (TAT).

La fréquentation de voyageurs en provenance de Chine, premier marché du royaume, a chuté de 85,3%, a indiqué le gouverneur de la TAT, Yuthasak Supasorn, lors d'une réunion avec des acteurs du secteur.

Dans le pire des cas, le nombre de touristes étrangers pourrait tomber à 30 millions cette année, contre 39,8 millions l'an dernier, avec une baisse des dépenses de 22%, "si la situation du virus se stabilise en mai", a-t-il déclaré.

La semaine dernière encore, le gouverneur de la TAT disait s’attendre à voir 6 millions de touristes de moins cette année.

Le tourisme est crucial pour la Thaïlande, les voyageurs étrangers ayant dépensé 1.930 milliards de bahts (53,84 milliards d’euros) l'an dernier, soit 11% du produit intérieur brut (PIB).

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est pourrait voir une croissance inférieure à 1% cette année, a déclaré lundi à la presse Thanavath Phonvichai, doyen et professeur d'économie à l'Université de la Chambre de commerce de Thaïlande (UTCC).

Avec 2,4%, le taux de croissance 2019 était le plus faible en 5 ans.

En plus des effets désastreux direct de l’épidémie qui a d’abord sévit essentiellement en Chine en janvier et février, les autorités thaïlandaises ont ajouté de la confusion auprès des autres marchés par une communication mal contrôlée, notamment celle du ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul. 

Début février, le ministre de la Santé a conspué et menacé face caméra, dans une conférence de presse, les touristes occidentaux en usant d'une insulte en thaï, s’indignant que certains refusent de porter les masques chirurgicaux en papier offerts par le gouvernement -des masques jugés inefficaces pour les personnes saines par l’OMS qui appelait dans le même temps à une utilisation raisonnable afin d’éviter une rupture de stock pour les personnes en ayant réellement besoin. Dans sa diatribe, qui a fait le tour du monde, le ministre avait menacé d’expulsion ceux refusant de porter le fameux masque. 

La semaine dernière, le même ministre a semé la panique chez des milliers de voyageurs et professionnels de divers secteurs lorsqu’il a décrété via sa page Facebook officielle que les personnes arrivant de neuf pays et deux territoires dont la France, l'Allemagne et le Japon, seraient soumises à une quarantaine de 14 jours "sans exception". 

Après avoir confirmé la nullité de l’affirmation du ministère de la Santé concernant la quarantaine obligatoire pour les Français et les Allemands, les autorités thaïlandaises ont néanmoins affirmé que l’auto-quarantaine restait obligatoires pour les voyageurs venant de 4 pays (Chine, Corée du Sud, Italie et Iran) et ceux en provenance Hong Kong et Macao désignés jeudi "zones dangereuses pour les maladies transmissibles".

La Thaïlande a enregistré 50 cas de coronavirus depuis janvier, et n’a déploré jusqu’ici qu’un seul décès.

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Luc mer 11/03/2020 - 00:37

Sans déconner, vous y croyez aux chiffres Thaïlandais ?

Répondre
Commentaire avatar

jack jeu 12/03/2020 - 07:47

Personnellement, quand on regarde la prolifération du virus dans les autres pays, on a tendance à être suspicieux sur les chiffres officiels thaïlandais qui ne bougent pas depuis plusieurs semaines, alors qu'il n'y a pas de quarantaine généralisée. J'habite en province, dans le Nord et tout ce que à quoi j'ai dû me plier au cours des semaines précédentes, c'est la prise de température à mon entrée dans un Big C. Mais si les chiffres sont réels, il serait peut être judicieux que nos pays occidentaux prennent exemple sur les mesures thailandaises et notamment sur le dépistage systématique (prise de température, caméra thermique, test pour certaines nationalités et la mise en quarantaine dans les cas douteux), de toutes les personnes venant de l'étranger et arrivant sur le territoire national, que ce soit par route, avion, ou bateau, ce qui , manifestement fonctionne mieux que les mises "sous cloche" de villes, régions ou provinces entières en Europe !!!

Répondre