TEST: 2238

La consommation des ménages thaïlandais peine à repartir

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 08/10/2014 à 22:00 | Mis à jour le 14/08/2019 à 03:19

La consommation des ménages n'est pas à la hauteur espérée en Thaïlande plusieurs mois après la fin des conflits politique qui avaient miné la confiance. L'économie du royaume se remet lentement des troubles qui l'ont secouée, mais pas aussi rapidement que l'espéraient les banques

De l'avis général à Bangkok en juin, la confiance et la consommation devaient revenir rapidement avec la fin des turbulences politiques sonnée par le coup d'Etat du 22 mai.

Les banques avaient misé sur ce retour espéré de la confiance pour faire repartir l'économie. Mais, si l'économie thaïlandaise a en effet commencé à s'améliorer après la fin des protestations, note The Nation, la toujours faible consommation des ménages ralentit cette progression, notamment à cause des dettes engendrées durant les manifestations. Le marché haussier n'a profité qu'aux plus riches, sans aider les plus pauvres.

"Beaucoup espéraient qu'après en avoir fini avec les turbulences politiques, l'économie repartirait comme avant et marquerait un rétablissement en V, mais ce n‘est pas arrivé", regrettait mercredi l'un des vice-présidents de la Bangkok Bank, Kobsak Pootrakul, au cours d'un séminaire organisé par l'institut de recherches sur le marché des capitaux.

Et d'expliquer, "les pauvres ont le niveau de dettes le plus élevé, ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas consommer davantage, ce à quoi s'ajoute l'incertitude concernant leurs revenus futurs, tandis que les ménages aux revenus moyens ont encore beaucoup d'engagements de remboursements et le retour de leur pouvoir d'achat se fait encore attendre à cause de cela".

Selon lui, si le sentiment des milieux d'affaires a connu une embellie, l'investissement privé continue de se contracter.

M.J. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) vendredi 10 octobre 2014

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale