TEST: 2238

Un hôpital de Phuket se plaint des étrangers retraités insolvables

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 21/01/2011 à 00:00 | Mis à jour le 12/05/2021 à 08:04

De nombreux étrangers retraités n'arriveraient plus à payer leurs frais d'hospitalisation à l'hôpital public Vachira Phuket, a déclaré le centre des relations publiques de l'établissement cité hier par le Bangkok Post.

En 2010, 17 personnes sur les 377 étrangers traités, dont la majorité serait européenne, n'auraient pas pu payer leurs soins, entraînant une facture de 1,3 million de bahts (31.640 euros) pour l'établissement. En 2009, 1,2 million de bahts auraient été déjà dépensés pour soigner 22 étrangers sans argent et 800.000 bahts en 2008 pour 17 autres. Ces personnes se retrouveraient ruinées, après avoir dépensé toute leur pension à festoyer, à dépenser pour leur femme thaïe, qui dans certains cas s'enfuiraient en volant de l'argent, selon l'hôpital. Certaines familles refuseraient de payer les frais de santé et les ambassades n'apporteraient leur aide que dans des cas d'urgence ou de désastre. "La plupart vient en Thaïlande sans assurance santé et ils renouvellent leur visa sans avoir d'économies", a déclaré l'hôpital Vachira Phuket. La loi stipulerait que les retraités doivent, pour renouveler leur visa, posséder 800.000 bahts ou prouver un revenu mensuel de 65.000 bahts. L'hôpital a affirmé que le gouvernement devrait revoir sa politique en ciblant le tourisme de qualité, et en imposant aux étrangers une assurance de santé avant de délivrer des visas.

Vendredi 21 janvier 2011

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale