ENERGIE – Inquiétudes concernant la capacité de production du pays

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 14/08/2012 à 00:00 | Mis à jour le 23/10/2018 à 14:31
inquietudes capacite production pays
--

LIRE AUSSI

Notre article du 10 juillet 2012
ECO ? PTT, la première entreprise de Thaïlande à un tournant
Le groupe pétrolier PTT, qui compte près de 100.000 salariés, est le premier en terme de chiffre d'affaires dans le royaume. Détenu à 65% par l'Etat, PTT est obligé de fixer à la demande des autorités un prix à la pompe plus bas que celui du marché. Mais la hausse de la consommation d'énergie et la baisse des réserves pétrolières vont forcer le groupe à revoir ses prix dans les années à venir... Lire la suite

-

Le gouvernement a tiré la sonnette d'alarme au début du mois concernant la capacité de production énergétique du pays à moyen terme, rapportait l'agence de presse gouvernementale NNT. Le Département des combustibles minéraux, rattaché au ministère de l'Energie, estime que la Thaïlande ne pourra produire plus que 18% de sa consommation en carburant dans dix ans, contre 44% actuellement. Selon le ministère, la demande du pays en gaz naturel et essence augmente annuellement de 3%, et devrait atteindre les 2,6 millions barils de pétrole par jour en 2022, tandis que le niveau de la production nationale devrait au mieux se stabiliser.
Le directeur-général, Songpope Polachan, a indiqué qu'il était urgent que la Thaïlande développe des gisements de carburants avec ses voisins birmans et cambodgiens, et qu'elle accorde davantage de concessions pour l'exploitation de son pétrole. Autrement, l'importation de ressources énergétiques étrangères aura un coût important pour le pays.  
La Thaïlande est aujourd'hui le 10ème producteur au monde de gaz et le 26ème producteur au monde de pétrole. Cette production fournit 75% de la consommation intérieure de gaz et 15% de la consommation intérieure de pétrole.
Y.F. (http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html) mardi 14 août 2012

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale