Samedi 31 octobre 2020

En Thaïlande, mieux que les pesticides, des hordes de canards!

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 18/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 18/09/2020 à 06:51
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun - Les canards sont chargés sur un camion en direction des rizières le 12 septembre 2020
Troupeau-Canard-Thailande-riziere

Dans le centre de la Thaïlande, des hordes de canards sont lâchées dans les rizières après la récolte pour nettoyer les champs des parasites. Un échange de bons procédés entre éleveurs et cultivateurs

Après la récolte du riz à Nakhon Pathom, près de Bangkok dans le centre de la Thaïlande, une horde d'environ 10.000 canards libérée d'un enclos se rue vers les champs inondés. Leur mission : dévorer les parasites tels que les vers, les escargots qui infestent la paille de riz.

Cette utilisation du canard dans les zones rizicoles est une tradition ancestrale en Thaïlande et ailleurs en Asie du Sud-est. Les Thaïlandais l'appellent «ped lai thoong», ce qui signifie «canards chasseurs des champs».

Le Khaki Campbell est une race britannique de canards. Les palmipèdes sont lâchés dans les champs après 20 jours en pépinière et seront élevés à l’air libre au cours des prochains mois.

Après s’être promenés librement pendant environ cinq mois, ils seront renvoyés à la ferme pour produire des œufs durant trois ans.

Lache de canard dans les rizieres en Thailande
Un fermier guide les canards dans les rizières en vue de les déparasiter et préparer le terrain pour la prochaine récolte à Nakhon Pathom, le 12 septembre 2020. REUTERS / Soe Zeya Tun

«L'avantage (pour l'éleveur) est que nous réduisons les coûts d'alimentation des canards», explique Apiwat Chalermklin, 34 ans, un éleveur qui a repris l'entreprise de son père.

"Et en retour, pour le riziculteur, les canards aident à manger les nuisibles de la ferme et les agriculteurs peuvent réduire l'utilisation de produits chimiques et de pesticides."

Dimanche, les canards d'Apiwat se sont régalé de nombreux parasites tels que des escargots et des insectes se nourrissant tout en effectuant dans le même temps le nettoyage des champs que l’éleveur estime devoir prendre une semaine dans cette ferme de 67 hectares.

Lache de canard dans les rizieres en Thailande
Le Khaki Campbell est une race britannique de canards. Photo REUTERS / Soe Zeya Tun 

Apiwat Chalermklin possède quatre troupeaux de canards qui se déplacent dans différentes rizières dans la province de Nakhon Pathom, où les agriculteurs font généralement trois récoltes de riz par an.

"Ils aident à manger des escargots Pomacea canaliculata et des restes de balles de riz tombées dans le champ à la dernière récolte. Aussi, les canards piétinent la paille de riz, ce qui aplatit le sol et facilite le labour", explique Prang Sipipat, un cultivateur.

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

PUBLIREPORTAGE

Placer son capital en tant de crise: le bois d’Agar, vert et rentable

Solution particulièrement intéressante en période de crise, la culture du bois d’Agar ne dépend pas des aléas économiques et le prix de revente au kg de produit fini est fixé contractuellement

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.