Elections en Thaïlande: Des dizaines de gagnants sur la sellette

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 07/04/2019 à 01:10 | Mis à jour le 08/04/2019 à 01:31
Election-Legislative-Thailande

La commission électorale thaïlandaise a annoncé vendredi que plusieurs dizaines de candidats censés obtenir des sièges de députés à l’issue des législatives controversées du mois dernier faisaient l'objet d'une enquête et pourraient être disqualifiés, ce qui risque de modifier les résultats définitifs.

La commission est sous le feu des critiques à propos du dépouillement du scrutin et du report des résultats officiels dans le cadre des élections très attendues du 24 mars, les premières depuis le coup d'Etat militaire de 2014.

Les résultats préliminaires placent le parti Palang Pracharat, soutenu par la junte, face au Puea Thai, parti liée au milliardaire auto-exilé Thaksin Shinawatra.

Tous deux revendiquent le droit de gouverner mais les résultats complets et définitifs ne sont pas attendus avant plusieurs semaines.

Un commissaire électoral a annoncé vendredi que la commission allait enquêter sur "66 personnes ayant obtenu le plus grand nombre de voix dans les circonscriptions où le processus électoral" a fait l’objet de plaintes.

"La question de savoir si ces 66 candidats seront disqualifiés dépendra de notre enquête", a déclaré le commissaire Pakorn Mahannop.

Il a ajouté que les résultats de l'enquête "affecteront le calcul" des sièges parlementaires définitifs.

Les fonctionnaires de la Commission n'ont pas précisé à quels partis appartenaient les candidats visés mais ils ont indiqué que 300 plaintes avaient été déposées.

Le vote est régi par une nouvelle Constitution rédigée par les militaires qui prévoit 350 sièges à la chambre basse du Parlement pourvus par les candidats ayant remporté leur circonscription.

150 sièges supplémentaires par "liste de parti" seront attribués en fonction du vote populaire.

Pour ce qui est de la Chambre haute, les 250 sénateurs sont nommés par l'armée, plaçant ainsi le rapport de force largement en faveur du pouvoir en place.

La Commission électorale thaïlandaise est critiquée depuis le scrutin qui a conduit à un décompte des voix confus, à des résultats incohérents et à plus de 2,1 millions de bulletins de vote annulés.

Plus tôt cette semaine, elle a ordonné un recomptage dans deux bureaux de vote et un nouveau vote dans six autres bureaux, citant des chiffres contradictoires entre le taux de participation et les bulletins de vote.

La Commission avait auparavant annoncé qu'un décompte final serait annoncé d'ici le 9 mai, mais Pakorn a déclaré vendredi que cela pourraient prendre encore plus longtemps avant de pouvoir connaitre les résultats complets.

Les chiffres initiaux indiquent que le Puea Thai a obtenu la majorité des sièges par circonscription, avec 137 députés élus.

Vient ensuite avec 97 sièges le Palang Pracharat, qui a néanmoins obtenu le plus grand nombre de voix au vote populaire - ce qui donne de bonnes chances au chef de la junte, Prayuth Chan-O-Cha, qui est candidat au poste de Premier ministre, de se maintenir à la tête du gouvernement, avec un statut civil cette fois.
 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

cHARKATAF jeu 11/04/2019 - 09:33

La Thailande, les militaires, boudha et Pattaya.... Une election dans un tel foutoir! Le, les pouvoirs en place sont tous egaux, laisser le peuple dans l ignorance jusqu a la fin des temps, tel es leur objectif. Un pays merveilleux diriger par des egoistes sans la moindre vergogne.

Répondre
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale