TEST: 2238

ECO – Exportations et confiance des ménages en hausse, investissement local en baisse

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 29/07/2014 à 22:00 | Mis à jour le 14/08/2019 à 03:13
Bangkok-vue-aerienne

La reprise est là, annonce l'Université de la Chambre de Commerce thaïlandaise. Hausse des exportations, de la confiance des consommateurs, des investissements étrangers, etc. Certains chiffres semblent en effet indiquer que l'économie thaïlandaise se relève. Néanmoins, d'autres montrent qu'il reste encore du chemin à parcourir

Les économistes de l'Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC) ont prédit une croissance économique de 4 à 5% lors du deuxième semestre de 2014 grâce à une plus grande lisibilité politique et des arrangements budgétaires.

La Chambre soutient que l'économie se relève, notamment grâce à la confiance des entreprises étrangères qui investissent en Thaïlande, comme semble en témoigner le renforcement du baht. Au sein des milieux d'affaires étrangers présents en Thaïlande, il est vrai que le coup d'Etat a été plutôt bien ressenti, après plusieurs mois d'instabilité due aux manifestations anti-gouvernementales. Beaucoup considèrent en effet que le putsch a ramené sécurité et stabilité dans le royaume. La série de mesures répressives engagées par la junte pour faire appliquer les lois dans un certain nombre de domaines est également bien accueillie.

La confiance des consommateurs a elle aussi grimpé, l'indice atteint 75,1 en juin (notre article). Le ministère du Commerce a par ailleurs annoncé une augmentation de 3.9% des exportations en juin 2014, soit 19.8 milliards de dollars (15 milliards d'euros) de plus qu'en juin 2013. Une hausse supplémentaire de 3 à 5% est attendue dans le dernier trimestre.

Cependant, ces bons chiffres sont nuancés par d'autres, plus inquiétants comme la baisse de 14% des importations en juin. Si cela permet à la Thaïlande de profiter d'un excédent commercial ce mois-ci, cette forte baisse des importations, en particulier des matières premières (-12.2%) et des biens d'équipement (-4.1%), traduit, selon le Wall Street Jounal, un fléchissement de l'investissement des entreprises thaïlandaises. La demande et l'investissement domestiques sont les faiblesses structurelles de l'économie. Le Bureau national des statistiques (NSO) a également décompté 448.000 chômeurs, près du double de juin 2013.

Si certains signes sont encourageants, l'économie thaïlandaise ne se remet pas si rapidement que cela de sa contraction du premier trimestre malgré les plans de relance de la junte, dont l'expertise économique et la capacité de changement restent à prouver, comme ne manque pas de le rappeler le Wall Street Jounal.

M.C. mercredi 30 juillet 2014

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale