Lundi 27 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Don Muang : des officiers thaïlandais transférés pour des pots-de-vin

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 10/10/2018 à 01:58 | Mis à jour le 08/04/2019 à 02:21
Photo : Boonkumnoun
Corruption immigration Thailande

Quatre agents de l’immigration à l’aéroport international Don Muang de Bangkok, ont été transférés après qu’une enquête interne a montré qu’ils prenaient des bakchichs de la part de touristes chinois pour accélérer leur demande de visa, ont fait savoir les autorités mardi.

Les touristes chinois représentent un quart des quelque 35 millions de visiteurs étrangers qui arrivent ’chaque année en Thaïlande. Mais contrairement aux Européens, Américains ou aux Japonais, ils ont besoin de faire un visa de tourisme à leur arrivée, ce qui leur vaut de longues files d’attente devant les officiers de l’immigration. Et le nouveau chef de l'immigration, le général Surachate Hakparn, a déclaré à l’AFP qu’il avait été informé qu'un certain nombre d'entre eux parvenaient à passer sans faire la queue. "Nous avons reçu plusieurs plaintes de touristes disant qu'ils avaient pu accélérer leur passage en payant des pourboires de 300 bahts" (un peu moins de huit euros), a précisé le général.

Cela a déclenché une enquête qui a amené un responsable a "admettre" qu’il avait bien perçu les "pourboires". "Lui et trois autres hauts responsables de l'immigration ont été transférés ailleurs le temps de l'enquête" a précisé le général Surachate Hakparn. 

Promu le mois dernier au poste de chef de l’Immigration, celui qui était auparavant chef-adjoint de la police touristique a posé sa marque en mettant en place des changements visible immédiatement. La semaine dernière, d’imposants panneaux ont été installés par l'immigration thaïlandaise dans les aéroports du pays disant "pas de pourboires" en trois langues. "Cela fait longtemps que j'en entends parler. Nous sommes désormais déterminés à nous en débarrasser", a-t-il assuré.

Le transfert des quatre responsables intervient quelques jours après le scandale créé par un agent de sécurité du même aéroport de Don Muang filmé en train de frapper un touriste chinois. Deux hauts responsables de l'aéroport avaient été suspendus à cause de cette affaire qui avait entrainé une série de réactions jusqu’au plus haut niveau du gouvernement, un porte-parole ayant dit que le chef de la junte Prayuth Chan-O-Cha était "contrarié" par l’incident.

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Farangissan mer 10/10/2018 - 02:39

A quand une intervention musclee de Big Boss a Koh Samui ou les officiers de l'immigration reclament depuis de nombreuses annees la modique somme de 5.000 baht au lieu de 1.900 baht lors du renouvellement d'un visa annuel ?

Répondre
Commentaire avatar

Tramonz jeu 11/10/2018 - 04:30

...et a Suvannaphum ou le black label est bienvenu

Répondre