Mercredi 19 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un touriste chinois malmené dans un aéroport thaïlandais émeut Prayuth

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 30/09/2018 à 00:00 | Mis à jour le 01/10/2018 à 04:14
Photo : copie d'écran de la vidéo postée le 29 septembre sur You Tube par Jonathan Xu montrant un garde de l'aéroport Don Muang frapper un touriste chinois qui refusait de le suivre dans une salle de détention
Touriste chinois frappe en Thailande

Un clip vidéo montrant un touriste chinois se faire frapper par un garde d’un aéroport en Thaïlande déclenché une vague d’excuses de la part du gouvernement qui est intervenu pour limiter les dégâts 

Une séquence vidéo filmée le 27 septembre dans l’aéroport Don Muang de Bangkok puis diffusée sur les réseaux sociaux montre un garde frappant un homme après avoir tenté de le menotter.

Il s’agit d’un touriste chinois arrivé par un vol en provenance de Jakarta qui ne pouvait produire les documents de voyage demandés par le garde et avait refusé de suivre ce dernier.

La Chine représente aujourd’hui la principale source de touristes pour la Thaïlande, soit près du quart des quelque 35 millions de visiteurs étrangers qui voyagent dans le royaume chaque année.

Mais le naufrage en juillet qui a tué une cinquantaine de touristes chinois au large de Phuket a entrainé une forte baisse de la fréquentation chinoise et rendu les autorités thaïlandaises particulièrement sensibles aux problèmes risquant d’impacter le marché.

Le clip vidéo du 27 septembre tombe dans cette catégorie et a rapidement entrainé des réactions aux niveaux parmi les plus élevés de l’Etat.

Le porte-parole du gouvernement, Sunsern Kaewkumnerd, a indiqué dimanche que le Premier ministre et chef de la junte, Prayuth Chan-O-Cha, était "contrarié" par l’incident.

"Le Premier ministre estime que même si le touriste ne pouvait pas produire les documents réaffirmant son hébergement en Thaïlande, a refusé de patienter dans la salle de détention et a agi de manière inappropriée avec les responsables, il n’empêche que ces derniers doivent se ressaisir et le traiter d’une manière en accord avec les pratiques internationales," a déclaré le porte-parole aux journalistes.

Il a également ajouté que deux cadres de l’aéroport avaient été suspendus et que le garde pourrait être licencié. 

L’un des cadres, Suthirawat Suwannarat, le directeur général de l’aéroport, a écopé de 30 jours de suspension. 

"Nous ne pouvons nier notre responsabilité vis-à-vis de ce genre de déficience et je regrette et présente mes excuses à ce touriste chinois," a-t-il dit aux journalistes samedi.

"Même si nous avons le droit de nous défendre, dans ce cas précis, ce n’était pas raisonnable," a-t-il dit.

L’aéroport Don Muang fait régulièrement parler de lui sur les réseaux sociaux mais aussi dans la presse locale avec ses files d’attente interminables au point de contrôle de l’immigration.

Après la tragédie de Phuket survenu début juillet, le nombre de touristes chinois visitant la Thaïlande a chuté de manière significative, affichant une baisse de près de 12% sur le mois d’août par rapport à la même période l’an dernier. 

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Farangissan lun 01/10/2018 - 02:47

Le general Prayuth regarde d'abord les accords commerciaux bilatéraux passes entre la Thaïlande et la Chine; il a surtout peur que les sous marins d'occase qu'il veut acheter a la Chine ne lui soient pas vendus et ainsi que les importantes rétro commissions lui passent sous le nez; il a aussi peur que son TGV dont personne ne veut en Thaïlande , finance par les chinois avec plusieurs dizaines de millions de baht en retro commissions , tombe lui aussi a l'eau .. le touriste chinois fautif , il s'en bat les c*******

Répondre