Dimanche 20 septembre 2020

Coronavirus: La Thaïlande prend des mesures avant le nouvel an lunaire

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 16/01/2020 à 01:36 | Mis à jour le 16/01/2020 à 03:22
Photo : Reuters
2020-01-15T090921Z_1_LYNXMPEG0E0RZ_RTROPTP_3_THAILAND-TOURISM

Les autorités sanitaires thaïlandaises renforcent actuellement la surveillance dans les aéroports concernant le mystérieux virus qui a fait son apparition en Chine, à l’approche du Nouvel An lunaire à l’occasion duquel 800.000 touristes chinois sont attendus dans le royaume, a déclaré mercredi un responsable de la santé.

Ces mesures de précaution interviennent quelques jours après la mise en quarantaine dans le royaume d'une femme chinoise porteuse d’une souche inconnue de coronavirus, le premier cas de sa détection de la maladie en dehors de la Chine.

Les famille des coronavirus compte un grand nombre de virus pouvant provoquer des maladies allant du simple rhume à des maladies beaucoup plus graves comme le SRAS ou encore le MERS.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mardi qu’il y a peut-être eu une transmission interhumaine limitée au sein de familles. "D'après les informations dont nous disposons, il est possible qu'il y ait une transmission interhumaine limitée, potentiellement entre les familles, mais il est très clair en ce moment que nous n'avons pas de transmission interhumaine soutenue", a déclaré Maria Van Kerkhove, cheffe par intérim de l'unité des maladies émergentes de l'OMS.

L'OMS se prépare toutefois à l'éventualité d'une flambée plus étendue, a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Genève. "Il est encore tôt, nous n'avons pas une visibilité clinique clairement établie."

L'agence onusienne a donné des conseils aux hôpitaux du monde entier sur la prévention et le contrôle des infections au cas où le nouveau virus se propagerait. Il n'y a pas de traitement spécifique pour l'heure, mais des antiviraux sont à l'étude et pourraient être "réutilisés", a déclaré Van Kerkhove.

Les autorités de Wuhan, ville du centre de la Chine, ont confirmé mercredi qu'un couple marié faisait partie des 41 personnes souffrant d'une pneumonie due au nouveau virus.

La possibilité d'une transmission interhumaine du mystérieux virus a mis les autorités thaïlandaises en alerte.

Le président du Conseil du tourisme de Thaïlande a déclaré mercredi à Reuters qu'environ 800.000 visiteurs chinois devraient visiter le pays au cours des vacances du Nouvel An lunaire fin janvier.

Le ministère de la Santé publique a accru sa surveillance dans quatre aéroports proposant des vols quotidiens depuis Wuhan - Suvarnabhumi, Don Mueng, Chiang Mai et Phuket - et dans tous les aéroports qui reçoivent des vols charters depuis cette ville.

Des tests en laboratoire cités par les médias d'État chinois ont montré que les 41 cas de pneumonie à Wuhan, où un malade est décédé, pourraient être dus à un nouveau type de coronavirus. Depuis, il n'y a eu ni nouveau cas ni décès, ont annoncé mardi les autorités sanitaires de Wuhan.

"Habituellement, il y a 1.200 arrivées en Thaïlande depuis Wuhan, qui peuvent aller jusqu’à 1.500-1.600 pendant le Nouvel An lunaire, par conséquent nous augmenterons le personnel", a déclaré mercredi à Reuters Sophon Iamsirithaworn, directeur du département thaïlandais de contrôle des maladies.

"Actuellement, les agents travaillent 24h/24 en trois rotations de 5 à 6", a-t-il dit, ajoutant que deux scanners infrarouges étaient utilisés, dont deux en réserve.

Les souvenirs sont encore dans les mémoires de l’épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003, qui était apparue en Chine, tuant près de 800 personnes dans le monde.

Richard Brow, le représentant de l'OMS en Thaïlande, conseille à toute personne ayant passé du temps à Wuhan et souffrant de fièvre et de toux de se faire examiner par un professionnel de santé.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir