Mercredi 26 janvier 2022
TEST: 2238

Phetchaburi, destination gourmande reconnue par l’UNESCO

Par Catherine Vanesse | Publié le 26/11/2021 à 00:55 | Mis à jour le 26/11/2021 à 09:41
Photo : Catherine Vanesse - Le palais Phra Ram Ratchaniwet, avec son style baroque, rappelle le palais du Kaiser Wilhelm à Berlin et séduit les amateurs de belles demeures au style colonial et à la décoration art-nouveau
Le palais Phra Ram Ratchaniwet à Phetchaburi

Après Bangkok, Phuket, Chiang Mai et Sukhothai c’est au tour de Phetchaburi de rejoindre le réseau des villes créatives de l’UNESCO grâce à sa gastronomie. 

Avec son histoire ancienne et surtout sa riche tradition culinaire aux influences portugaises, chinoises et birmanes, la ville de Phetchaburi (เพชรบุรี prononcer ‘Phetburi’ avec le h aspiré) vient de rejoindre le Réseau des villes créatives de l'UNESCO dans le domaine de la gastronomie.

Située à 160 km au sud de Bangkok entre les provinces de Ratchanaburi et Prachuap Khiri Khan, entre la frontière birmane et le Golfe de Thaïlande, Phetchaburi est connue pour sa production de sel de mer, la qualité de ses citrons verts, de son sucre de palme, pommes roses, ananas et bananes. Un mélange de saveurs salées, sucrées et aigres-douces qui lui a valu le surnom de “Ville des trois goûts”. 

Phetchaburi, une gastronomie multiculturelle tissée au fil des siècles

Outre les produits cultivés dans la région, Phetchaburi bénéficie d’un riche passé historique - les origines de la ville remontent à la période Dvaravati entre le 6ème et le 11ème siècle, elle est devenue plus tard une forteresse royale pendant les périodes de Sukhothai et Ayutthaya avant d’être mise à sac et ravagée par les Birmans en 1767. Dès lors, on retrouve dans les recettes, généralement transmises de génération en génération, des influences multiples : portugaises, chinoise ou encore de l’ethnie Môn. 

Parmi les plats les plus connus, ou à découvrir absolument lors d’un premier séjour dans la ville, citons le Kaeng Kua Hua Tan (un curry de palme), le Khanom Cheen Thotman (nouilles à la farine de riz fermentées accompagnées de galettes de poisson frit), le Khao Chae (riz imbibé d'eau accompagné d'une variété de condiments) et Kuai Tiao Nam Daeng (nouilles à la soupe rouge).

Desserts de Phetchaburi
Phetchaburi est particulièrement connue pour ses desserts. Photo Tourism Authority of Thailand

La reine des desserts siamois

Un séjour à Phetchaburi ne peut être complet sans céder à l’une de ses douceurs emblématiques, la plus célèbre étant sans aucun doute le Khanom Mor Gang, une crème caramélisée au sucre de palme. Ne manquez pas également le Khanom Tan (cake soufflé au sucre de palme), Lod Chong Namtan Khond (vermicelle de pandanus avec du sucre de palme soufflé ou une version thaïlandaise du dessert français ‘île flottante’), Foi Thong (vermicelles d’œufs de canards plongés dans un sirop de sucre blanc), autant de desserts dont les influences remontent au royaume d’Ayutthaya et au savoir-faire Maria Guyomar de Pinha, considérée comme la reine des desserts siamois. 

Née à Ayutthaya en 1664, cette femme d’origines portugaise, japonaise et bengali, laissa derrière elle de nombreuses spécialités que l’on trouve encore aujourd’hui sur les étals des marchés.

Vue de Phetchaburi
Le parc historique Phra Nakhon Khiri surplombe la ville. A son sommet on peut y découvrir le palais du roi Rama IV ainsi qu’un observatoire astronomique. Photo Catherine Vanesse

Bien entendu, les habitants de Phetchaburi ont au fil des générations adapté certaines recettes et surtout vantent, avec raison, la qualité de leur sucre de palme qui apporte un goût, une texture et une couleur unique! Il suffit de se rendre sur les marchés ou dans un salon de thé de la ville et d’échanger avec le cuisinier pour réaliser à quel point les desserts sont pris très au sérieux et font la fierté des habitants. 

Phetchaburi, la ville aux trois palais

Outre sa délicieuse cuisine, Phetchaburi ne manque pas de charme et d’attractions. La ville est également connue pour la présence de ses trois palais construits par les rois Rama IV, Rama V et Rama VI. Surplombant la ville, le parc historique de Phra Nakhon Khiri construit en 1860 abrite l’ancienne résidence d’été du roi Rama IV ainsi qu’un observatoire astronomique. 

Le deuxième palais le Phra Ram Ratchaniwet se situe le long de la rivière Phetchaburi. Achevé en 1916, il devait servir de résidence pendant la saison des pluies au roi Rama V, malheureusement, ce dernier n'eut jamais l’occasion d’y séjourner. 

Vue de Phetchaburi en Thailande
Phetchaburi est la cinquième ville de Thaïlande à obtenir le titre de ville créative. Photo Catherine Vanesse

Pour le troisième palais, Phra Rajnivet Marugadayawan, il faut aller à Cha’am pour découvrir la résidence d’été en teck et sur pilotis du roi Rama VI. Une résidence que le roi a lui-même dessinée, avec l’aide d’un architecte italien, Ercole Manfredi.

Côté nature, la province abrite le parc national de Kaeng Krachan, plus grand parc de Thaïlande. Connu pour sa faune et sa flore, le parc forestier de 3.000 km² a été ajouté en juillet 2021 à la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Phetchaburi est la 5e ville créative reconnue par l'UNESCO en Thaïlande

Phetchaburi est la cinquième ville de Thaïlande à obtenir le titre de ville créative et la deuxième dont la gastronomie est mise en avant. 

La ville de Phuket avait reçu la même reconnaissance en 2015, tandis que Chiang Mai était reconnue comme Ville créative d'artisanat et d'art populaire en 2017, Bangkok Ville créative de design en 2019 et Sukhothai Ville créative de l'artisanat et des arts populaires en 2019.

Ce Réseau des villes créatives de l’UNESCO (RVCU) a été créé en 2004 pour promouvoir la coopération avec et entre les villes ayant identifié la créativité comme un facteur stratégique du développement urbain durable.

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir

Que faire à Bangkok ?

TENDANCE

Le virus des sports à roulettes s’empare de la Thaïlande !

Avec la pandémie, le roller et le skate ont regagné en popularité un peu partout dans le monde. La Thaïlande n’échappe pas à la tendance et voit se développer des communautés et des infrastructures

Expat Mag

Varsovie
POLITIQUE

Pologne, la rentrée politique chaotique décryptée par Nicolas Maslowski, politologue

Affaire Pegasus, Nowy Ład, autoritarisme, révolution conservatrice, Union européenne, état de droit : états des lieux avec Nicolas Maslowski, politologue, sociologue et directeur du CCFEF à Varsovie