TEST: 2238

COCOTIERS - Les guêpes lâchées contre les chenilles noires

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 22/05/2013 à 22:00 | Mis à jour le 17/10/2018 à 16:54

211 millions guêpes vont être lâchées pour tuer les chenilles noires qui ravagent les plantations de cocotiers. Les dégâts sont tels que cette année la Thaïlande a dû importer des noix de cocos du Vietnam et de l'Indonésie.

La chenille noire constitue un grave fléau pour les plantations de cocotiers rapporte le Bangkok Post (23 mai). Gourmande en chlorophylle, elle prolifère sur les arbres pour en dévorer les feuilles. Les dégâts causés sont impressionnants. Le ministère de l'Agriculture et des Coopératives estime que plus de 400.000 rais (72.000 hectares) de plantations de noix de coco ont été ravagés en 2012 faisant chuter la production thaïlandaise de noix de cocos de 6% par rapport à l'année précédente.

Les ravages causés par les chenilles noires ont contraint l'industrie agroalimentaire thaïlandaise a importé des noix de cocos du Vietnam et d'Indonésie. Pour contrer ce fléau, les autorités ont décidé de lâcher des guêpes qui vont inoculer un parasite tueur sur les chenilles. Dans un premier temps 60 unités de production de guêpes parasitoïdes vont être mise en place dans les 15 provinces les plus affectées et principalement à Prachuap Khiri Khan la plus touchée. Après des tests effectués à l'Université de Kasetsart, les experts du ministère de l'Agriculture ont retenu la guêpe parasitoïde connue sous le nom de Bracon Hebetor. Celle-ci a la particularité de détruire rapidement les protéines contenues dans les larves de la chenille. Puis, entre octobre 2013 et avril 2014, 211 millions de guêpes seront lâchées sur les zones infectées à raison de 8 millions de guêpes envoyées en mission par semaine. En attendant le lancement de cette vaste conte attaque aérienne, de nombreux agriculteurs ont déjà commencé à se prémunir en lâchant des guêpes du Bénin.

FP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) vendredi 24 mai 2013
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale