Vendredi 21 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CIRCULATION: Les véhicules de plus dix ans bientôt interdits à Bangkok

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 07/10/2013 à 22:00 | Mis à jour le 27/08/2018 à 04:25
Photo : Jean-Louis DUZERT
Vieux vehicules Bangkok

Pour décongestionner le trafic automobile à Bangkok, la police veut interdire la circulation des véhicules de plus de dix ans et faire la chasse aux mauvais stationnements.

Le directeur adjoint de la police de Bangkok, Adul Narongsak, propose que tous les véhicules vieux de plus de dix ans soient interdits à la circulation dans la capitale. Cette idée choc s'inscrit dans le cadre d'un plan visant à décongestionner le trafic automobile. Mais en réalité son impact est atténué par la possibilité de rouler à condition de payer la taxe sur les immatriculations appliquée aux véhicules neufs. À l'heure actuelle, les voitures de plus de 7 ans sont soumises à une taxe deux fois moins élevée que celle appliquée aux voitures récentes.

La police constate que les automobiles âgées sont plus souvent en panne et que cela provoque des embouteillages. Une autre proposition vise à taxer le temps de dépannage, à raison de 100 bahts (2.5 euros) par minute.
Selon les chiffres fournis par le ministère des Transports, 8,4 millions de véhicules ont été immatriculés à Bangkok depuis 1999 et 5,8 millions de véhicules avaient plus de 10 ans au moment de leur enregistrement.

Le plan d'amélioration de la circulation s'attaque aussi au problème du stationnement dans la capitale. Une mesure prévoit des sanctions financières plus fortes pour les stationnements illégaux, considérés également comme responsables des difficiles conditions de circulation. L'amende actuelle de 500 bahts (12 euros) serait doublée et le véhicule remorqué aux fourrières de la police. Il faut s'acquitter d'un paiement de 500 bahts pour pouvoir retirer son véhicule de la fourrière tandis que son immobilisation coûte au propriétaire 200 bahts (5 euros) par jour. La tolérance zéro pourrait être appliquée aux heures de pointe avec enlèvement immédiat. Si l'ensemble du plan doit être soumis à l'agrément du ministère des Transports, les mesures concernant le stationnement devraient s'appliquer dès le mois prochain.

Parmi les autres propositions figurent la création d'un tribunal spécialisé sur les infractions à la circulation et la réorganisation des horaires de sorties des classes et des administrations pour alléger le trafic aux heures de pointe.

F.P. mercredi 9 octobre 2013
 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir