Une bombe fait dérailler un train à Songkhla, dans le sud de la Thaïlande

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 04/12/2022 à 02:14 | Mis à jour le 05/12/2022 à 09:58
Photo : copie d'écran - Une courte vidéo postée par le Bangkok Post montre le train couché en contre-bas de la voie de chemin de fer qui relie la Thaïlande à la Malaisie
Train-deraille-Songkla_0

L’explosion d’une bombe serait à l’origine du déraillement samedi d’un train de marchandises à destination de la Malaisie dans l’extrême sud de la Thaïlande. 

Le train numéro 707 effectuait un court trajet de Hat Yai jusqu’à la ville frontalière de Padang Besar dans la province de Songkhla, dans l’extrême sud de la Thaïlande, lorsqu’une forte explosion sur la voie a projeté onze des vingt wagons du convoi hors des rails, laissant un cratère de plus de deux mètres de large, rapporte le Bangkok Post.

Aucune victime n’a été à déplorer. Le train, qui transportait un convoi de produits en caoutchouc, n’avait que quatre personnes à son bord, deux conducteurs, un mécanicien et un autre employé.

Le train se trouvait sur la voie ferrée principale entre la ville de Hat Yai et la capitale malaisienne Kuala Lumpur.

Les autorités thaïlandaises soupçonnent des séparatistes d’avoir fait exploser une bombe afin de perturber le service ferroviaire entre la Malaisie et la Thaïlande qui est l’un des principaux points de passage des quelque 1,5 million de visiteurs venus dans le royaume cette année.

Point de transit du tourisme et des échanges commerciaux avec la Malaisie

La Thaïlande, qui souffre économiquement d’avoir sacrifié son tourisme à la crise sanitaire, espère atteindre les 10 millions de voyageurs étrangers en 2022, contre près de 40 millions en 2019. Et la Malaisie est actuellement le premier pays source, selon un dernier bilan de fréquentation de l'Office du tourisme.

Cet incident va entraver les déplacements d'un grand nombre de voyageurs et de touristes qui utilisent cet axe. Tous les trains réguliers entre Hat Yai et Padang Besar sont suspendus jusqu'à ce que les voies puissent être réparées, ce qui devrait prendre plusieurs jours, selon le Bangkok Post.

Les provinces les plus au sud de la Thaïlande situées près de la frontière avec la Malaisie, à savoir Pattani, Yala, Narathiwat et certaines parties de Songkhla, sont le théâtre d’une insurrection séparatiste qui dure depuis plusieurs décennies. Cette zone peuplée majoritairement de musulmans d'ethnie malaise abritait par le passé le sultanat de Pattani annexé au début du XXe siècle par le Siam bouddhiste.

Depuis, la région a connu plusieurs épisodes de violence. Le dernier a commencé en 2004 jusqu’à ce jour, faisant plus de 7.300 morts, selon l’ONG Deep South Watch, qui observe le conflit opposant différents groupes indépendantistes aux autorités thaïlandaises et leurs alliés sur place. Les pourparlers de paix qui ont débuté en 2013 ont été confrontés à toutes sortes de perturbations.

En août, plusieurs explosions et incendies se sont produits sur au moins 17 sites dans la région, dans ce qui ressemblait à une série d’attaques coordonnées qui ont blessées sept personnes.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale