Bangkok jauge ses risques sismiques

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 06/11/2007 à 01:00 | Mis à jour le 22/02/2019 à 05:03
Photo : Plusieurs hauts immeubles ont été évacués à Bangkok le 15 mai et le 12 septembre à la suite de tremblements de terre dont l'épicentre se trouvait pourtant à plus de 700 kilomètres de là (photos Jean-Louis Duzert)
Risques sismiques Bangkok

Le gouvernement thaïlandais prend conscience des risques sismiques pour sa capitale. Lors d'un séminaire qui s'est tenu la semaine dernière, scientifiques et fonctionnaires ont tiré les enseignements des récentes secousses qui ont fait trembler les hautes tours de la Cité des Anges

Mercredi dernier, sismologues thaïlandais et responsables administratifs étaient réunis lors d'un séminaire organisé par le Département des Travaux Publics et de l'aménagement territorial et urbain destiné à évaluer les risques encourus par la capitale thaïlandaise. Ils ont conclu que Bangkok, bien qu'éloignée des lignes de faille actives, est une zone à forte sensibilité sismique en raison de la hauteur de ses immeubles et la nature de son sol. 

Les scientifiques expliquent que le sol argileux souple sur lequel repose Bangkok a pour propriété d'absorber les ondes sismiques. Il les ralentit tout en amplifiant l'intensité, ce qui peut se révéler fatal pour les bâtiments hauts et construits sans prise en compte de risque sismique. Le professeur Pennung Warnitchai, enseignant à l'AIT (Asian Institute of Technology) rappelle à ce propos le cas de Mexico en 1985. La capitale mexicaine avait connu d'importants dégâts dont des effondrements d'immeubles après un séisme d'une magnitude de 8,1 degrés Richter dont l'épicentre se situait à 400 km de la ville. Le scientifique, cité par The Bangkok Post, souligne que les caractéristiques géologiques de Mexico et Bangkok sont similaires.

Prévoir le pire

Le professeur Warnitchai évoque par ailleurs la probabilité qu'un puissant séisme se produise sur la faille birmane de Sagaing située à 400 km de Bangkok ou dans la province de Kanchanaburi située à 200 km. "Nous craignons l'éventualité d'un séisme d'une magnitude de 8 degrés Richter sur la faille de Sagaing sur la frontière birmane, ou de 7 dans la province de Kanchanaburi, explique-t-il. Bien qu'il n'y ait jamais eu de séismes d'une telle [ampleur] dans cette zone, cela ne signifie pas que cela n'arrivera pas".

Côté prévention, les responsables administratifs constatent pour leur part que des vides juridiques subsistent, notamment la non rétroactivité des nouvelles normes et l'impossibilité légale d'obliger les promoteurs à procéder aux modifications nécessaires. Quant aux constructions à venir, Somchai Chumrat, le chef du Département des Travaux Publics et de l'aménagement territorial et urbain explique que le contrôle de conformité sera confié aux responsables administratifs locaux qui délivrent les permis de construire. Il s'inquiète à ce propos de l'insuffisance d'effectifs pour faire appliquer la loi.

Naïna STAROVEROVA. (www.lepetitjournal.com - Bangkok) mardi 6 novembre 2007

Après une série de séismes inquiétants Bangkok prend des mesures

Cette année, Bangkok a ressenti par deux fois de fortes secousses sismiques qui ont provoqué la panique parmi les occupants des hauts immeubles. Les séismes étaient pourtant localisés à plus de 700 kilomètres de là. Le 15 mai, Bangkok avait ressenti les échos d'un séisme de 6,1 sur l'échelle de Richter qui avait secoué le triangle d'or au Laos, et le 12 septembre, c'était une secousse mesurée à 7,9 et localisée au Sud-Ouest de Sumatra qui avait fait trembler les tours de la capitale thaïlandaise. Ce phénomène, qui arrive deux ans après le tsunami provoqué par un terrible tremblement de terre survenu au large de Sumatra, a amené les autorités à prendre des mesures préventives. Quelques jours après le séisme du 12 septembre, le gouvernement a annoncé le classement de 12 provinces supplémentaires incluant Bangkok - 10 provinces étaient déjà classées zones à risque sismique - et l'introduction de nouvelles normes de constructions anti-sismiques dans les zones concernées. La loi doit entrer en vigueur à la fin de l'année.

Les 12 provinces ajoutées à la liste : Bangkok, Nonthaburi, Pathum Thani, Samut Sakhon, Krabi, Chumphon, Phan Nga, Phuket, Ranong, Songkla, Surat Thani.

Les 10 provinces déjà classées : Chiang Mai, Chiang Rai, Tak, Nan, Phayao, Prae, Mae Hong Son, Lampang, Lamphun et Kanchanaburi. 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale