CLIMAT - Un fort séisme en Indonésie fait trembler Bangkok et craindre un tsunami

Par Pierre QUEFFELEC | Publié le 13/09/2007 à 02:00 | Mis à jour le 17/12/2019 à 00:42

Hier soir, un violent tremblement de terre localisé en Indonésie a été ressenti jusqu'à Bangkok. Pendant près de trois heures la région de l'océan indien a retenu son souffle dans l'éventualité d'un tsunami, mais le centre thaïlandais anti-tsunami n'a finalement pas eu à déclencher l'alerte

Un violent séisme de 7,9 degrés sur l'échelle de Richter a secoué l'Indonésie hier en fin d'après-midi et a été ressenti jusqu'à Bangkok. Le Centre de Prévention au Tsunami de la région Pacifique a immédiatement émis un avis de mise en garde d'un possible raz-de-marée pour la zone de l'océan indien, avant que les autorités Indonésiennes ne fassent savoir que le risque était passé.

Le tremblement de terre a eu lieu à 18h10, heure locale, et l'épicentre a été localisé sur la pointe sud-ouest de Sumatra sur la même ligne de faille que le séisme de 8,9 sur l'échelle de Richter à l'origine du violent tsunami de décembre 2004.

Plus de peur que de mal

Hier soir, on déplorait 9 victimes. A Bangkok, les occupants des immeubles ont fortement ressenti la secousse, certains témoignages évoquant le souvenir du 26 décembre 2004. Sur le site du journal The Nation, pris d'assaut tout de suite après le séisme, une habitante du soi 103 de Sukhumvit a affirmé avoir vu l'eau de sa piscine frémir pendant 5 minutes.

Durant les trois heures qui ont suivi la secousse, les habitants et touristes des zones côtières ont été invités à rester en alerte et à suivre les nouvelles, tandis que le centre d'alerte national suivait l'évolution de la situation se tenant près à activer le système de tours d'alerte côtières.

A 20h30, le centre anti-tsunami, rassuré par les rapports indonésiens, renonçait à déclencher le système d'alerte. Et finalement, vers 21h30, toutes les chaînes de télévisions thaïlandaises diffusaient un message pour lever définitivement tout risque de raz-de-marée.

Tristes souvenirs

Le 16 mai dernier, un tremblement de terre de 6,1 localisé au Laos avait également fait tremblé les immeubles de Bangkok, poussant les occupants à évacuer (voir notre article du 17 mai)

Le 26 décembre 2004, un tsunami meurtrier avait balayé les côtes de l'Océan Indien faisant plus de 220.000 victimes dans une douzaine de pays de la zone. En Thaïlande, six provinces de la côte d'Andaman avaient été touchées, déplorant la disparition de plus de 5.400 personnes dont la moitié de touristes étrangers.

Les vagues géantes avaient alors été provoquées par un séisme de 8,9 sur l'échelle de Richter localisé au large de la province d'Aceh, sur la pointe ouest de l'île indonésienne de Sumatra.

Le 25 juillet, les autorités thaïlandaises avaient procédé à un test grandeur nature de leur système d'alerte au tsunami en même temps que d'autres pays de la région. 79 tours d'alerte ont été installées le long de la côte d'Andaman et reliées au National Disaster Warning Centre situé à Nonthaburi et chargé de déclencher l'alerte dès lors qu'un raz-de-marée est détecté. (voir notre article du 27 juillet)

Pierre Queffelec-square

Pierre QUEFFELEC

Pierre Queffélec a fait ses premières armes dans le journalisme à la Nouvelle République des Pyrénées en 1996. Arrivé en Thaïlande en 2004, il a rejoint lepetitjournal.com l’année suivante avant de prendre la direction du bureau de Bangkok en janvier 2006
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale