TEST: 2238

SEISME - La secousse du Laos ressentie jusqu’à Hanoi et Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 17/05/2007 à 02:00 | Mis à jour le 22/02/2019 à 03:55
Photo : A Bangkok, plusieurs hautes tours ont été évacuées (photo Jean-Louis Duzert)
Seisme Bangkok

Mardi en fin d'après-midi, un violent séisme de 6,1 sur l'échelle de richter a secoué le Laos et le reste de la région faisant plus de peur que de mal. A Hanoï et Bangkok certains hauts immeubles ont été évacués parfois dans la panique. Aucun dégât majeur n'a pour l'heure été répertorié

Un puissant séisme mesuré à 6.1 sur l'échelle de Richter a secoué l'ouest du Laos hier, vers 16h, selon des données de l'US Geological Survey et du Centre National de Prévention des Catastrophes. L'épicentre a été localisé dans la région du triangle d'or, qui borde la Thaïlande, la Birmanie et la Chine à une profondeur de 38 kilomètres.

Les secousses ont été ressenties jusqu'à Hanoi et même Bangkok (à 880 kilomètres) où certains immeubles ont été évacués.

"Je croyais que je faisais une crise cardiaque, confiait hier à l'AFP un agent de la société Baker and McKenzie, située au 13e étage d'un immeuble d'affaire d'Hanoï, puis j'ai finalement réalisé qu'il s'agissait d'un tremblement de terre. Le personnel criait puis on nous a demandé de nous éloigner des fenêtres et de nous protéger sous les tables."

Plusieurs immeubles d'affaires évacués à Bangkok

A Bangkok, Alexandre Dupont, Directeur du Cabinet Law Solutions situé dans la tour Sathorn Thani 2, sur Narathiwat et Sathorn, nous avouera avoir été impressionné par les secousses. "J'étais en réunion lorsque le mobilier s'est mis à vibrer, nous a-t-il dit hier par téléphone. Quand j'ai compris que c'était un tremblement de terre, j'ai aussitôt rangé mes affaires et suis sorti avec les autres occupants de l'immeuble. Un japonais, dans le bureau voisin, m'a dit qu'il restait, qu'il était habitué, mais je dois dire que sentir le bâtiment se balancer comme cela m'a impressionné."

Dans la capitale thaïlandaise, peu coutumière des secousses sismiques, c'est dans le quartier de Silom, où se trouvent de nombreuses tours d'affaires, que le séisme a certainement été le plus ressenti comme au 25e étage de la tour Charn Issara qui abrite la Mission Economique Française. "Ca a bien tremblé ici, nous confiera par téléphone un agent de la Mission Economique. Nous avons appliqué les procédures d'évacuation prévues et tout s'est déroulé dans le calme, ça a duré un quart d'heure."Sur Wireless aussi, des immeubles ont été évacués comme au All Seasons Place. "Les lustres bougeaient au 26e étage, rapporte une expatriée française".

Raisonnables inquiétudes

En revanche à quelques pas, sur Sathorn, le Q-House Lumpini a peu réagit. "Nous n'avons rien senti au 11eme étage, affirme Christelle Heyraud qui travaille pour la société Mane. Selon les responsables de sécurité, l'importance de la magnitude n'était pas assez forte pour procéder à l'évacuation du building complet."Toujours est-il que ce tremblement de terre a occasionné d'importants bouchons à Bangkok. "Les immeubles ont été évacué entre 16h30 et 17h, explique Alexandre Dupont, les gens sont tous rentrés chez eux ensuite, il nous a fallu plus de vingt minutes pour simplement sortir du parking."

A Chiang Mai, les gens ont accouru dans la rue en voyant les immeubles vibrer.
"Mon immeuble a tremblé deux fois, confiait hier à l'AFP par téléphone Viparwan Chaiprakorb, qui travaille au troisième étage d'un immeuble de bureaux du centre de la ville. La première secousse fut puissante et la seconde m'a fait l'effet d'un mal de tête. Les étages glissaient, poursuit-elle, les gens étaient effrayés."

Plus de peur que de mal

Le maire de la ville, quant à lui, aurait affirmé qu'il n'avait jamais ressenti un tremblement de terre aussi fort. Cela dit, aucun dégât n'a pour l'instant été rapporté. A Chiang Rai, situé à une centaine de kilomètres de l'épicentre, aucun dégât n'était répertorié par les autorités à 17h.

Peu d'informations ont pu être rassemblées concernant le Laos, les autorités tentant toujours de mesurer l'impact du séisme sur une population éparse dans cette région de montagne.

Un porte-parole du ministère des Affaires Etrangères a néanmoins affirmé que les secousses ont été ressenties au Laos dans la ville de Oudon Xay pendant 10 secondes, effrayant les habitants qui ont évacué les bâtiments. A Luang Nampha, près de la frontière avec la Birmanie, de fortes secousses auraient été ressenties provoquant de la panique mais sans dégâts ni victimes, toujours selon les autorités centrales. Par contre, la capitale, Vientiane, n'aurait pas senti le tremblement de terre, pas plus que Luang Prabang.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale