TEST: 2238

Asiatique River Front voit double à Bangkok

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 08/08/2013 à 22:00 | Mis à jour le 23/07/2019 à 04:32

Fort d'un succès foudroyant et face à la concurrence qui veut en imiter le concept, le propriétaire du fameux Asiatique River Front se lance dans la construction d'un second centre commercial à ciel ouvert et peut-être à portée de téléphérique du premier.

Avec 1.500 boutiques et commerces, 45 bars et restaurants, l'Asiatique River Front reçoit chaque jour 40.000 visiteurs. Il affiche un chiffre d'affaires annuel de 3 milliards de bahts (75 millions d'euros). 5.000 emplois ont été créés. L'incroyable réussite de l'Asiatique River Front, le plus grand centre commercial à ciel ouvert d'Asie du Sud-Est, donne des idées aux propriétaires fonciers des terrains situés le long du fleuve Chao Phraya. Pour ne citer qu'un exemple, Siam Discovery et la société hôtelière Magnolia en partenariat avec CP Group (la première des sociétés cotée en bourse) ont annoncé la construction d'un gratte ciel de luxe et d'un centre commercial de près de 7 hectares.

Anticipant la concurrence, TCC Land Group, la société propriétaire du Riverside Front va investir près de 3 milliards de bahts (75 millions d'euros) pour construire un second centre commercial sur 4 hectares (contre 9 hectares pour le premier). Celui-ci sera situé à côté du Chao Phraya sur Charoen Nakhon Road, en face du premier Asiatique.

Les deux centres pourraient être reliés par un téléphérique. La clientèle visée par ce projet est celle des gens à faible ou moyen revenu ou les routards à la recherche d'un prix raisonnable, contrairement au premier Asiatique, qui s'adresse à des clients avec un pouvoir d'achat élevé. "Le nom du second centre n'a pas encore été finalisé, mais la construction devrait être achevée dans les deux ou trois prochaines années", explique Dhwat Sommanobhat, chef du marketing et relations publiques de Riverside dans les colonnes du Nation. Le quotidien révèle que le milliardaire Charoen Sirivadhanabhakdi, propriétaire de Land Group TCC, veut étendre le concept du River Front aux principales villes de province.

FP vendredi 9 août 2013

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale