Mardi 24 novembre 2020

Anniversaire des combats contre la rébellion communiste thaïlandaise

Par Pierre Janvot | Publié le 16/01/2020 à 00:00 | Mis à jour le 16/01/2020 à 02:50
Photo : Pierre Janvot - Une photo d'archives visible dans le le musée militaire de la base d’artillerie ITTHI dans la province de Petchabun
Combat-communiste-thailande

Le 16 janvier 1968 à l’aube, l’armée régulière thaïlandaise engage le combat contre les révolutionnaires communistes en Isaan, aux confins de Petchabun, Loei et Phitsanulok pour répondre à l’ordre du Roi Rama IX de mettre fin à l’insurrection.

C’est le Parti Communiste Thailandais (PCT) qui a initié la première attaque armée contre l’autorité en place dès le 7 août 1965. 

Soutenus par la Chine et le Laos, les 14.000 combattants communistes du PCT rêvent de révolution prolétarienne et de renverser la monarchie. Mais c’est sans compter sur le soutien militaire et financier des américains qui déverseront des centaines de millions de dollars en appui à la politique thaïlandaise pour lutter contre l’influence communiste grandissante.

Le 11 mars 1977, le roi donne une nouvelle impulsion au conflit en offrant à l’armée régulière ses terrains permettant la construction de routes à travers la jungle afin d’établir de nouvelles lignes de défense face aux troupes communistes.

Diaporama d'images: le musée militaire de la base d’artillerie ITTHI dans la province de Petchabun (photos Pierre Janvot)
3000

Le 22 décembre 1980 les forces gouvernementales s’emparent du poste de commandement du parti communiste dans la province de Loei, après avoir anéanti une cinquantaine de bases plus petites dans la région.

Durant toute cette période, ce sont des dizaines de villages qui ont subi les horreurs de la guerre en étant brûlés ou bombardés au Napalm.

Le 9 mai 1982 un nouveau déploiement de l’armée royale permet une importante capture de cinq mille soldats communistes et de leur armement.

En 1985, les armes deviennent enfin silencieuses pour laisser s’installer une paix durable et les insurgés, en rendant les armes, bénéficieront d’une politique de réconciliation en devenant des «participants au développement du pays».

Plus de trente ans après la fin de la guerre, l’entente entre les frères ennemis thaïlandais a permis à la population installée dans cette partie de l’Isaan de vivre dans la paix.

Le PCT possède toujours quant à lui sa propre page Facebook, mais sa dernière publication remonte à mars 2014.

Musée militaire de la base d’artillerie de ITTHI
Situé à 56 km au nord ouest de Petchabun sur la route 2323
Entrée = 10 Thb
Mémorial Hill 1174 du sacrifice de Khao Kho sur lequel sont gravés les noms des 1 200 soldats morts dans cette guerre contre la rébellion communiste.
Depuis son ouverture en 1983, le site a déjà accueilli plus de 45 000 visiteurs.

En savoir plus:
http://www.alainbernardenthailande.com/tag/histoire
https://www.persee.fr/doc/rfsp_0035-2950_1968_num_18_4_393106

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.