Un groupe se moquant des fantômes fait polémique en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 12/01/2015 à 23:00 | Mis à jour le 15/02/2022 à 06:10
Fuckghosts-250-1

Un groupe baptisé "Fuckghost" a déchaîné la fureur des internautes en Thaïlande, en se moquant d'un rituel commun qui consiste à placer des statues de zèbres dans des endroits réputés dangereux pour écarter les esprits malins et éviter les accidents.

A l'origine du scandale, une photo postée sur la page du groupe "Fuckghost" montrant un homme mettant le pied sur une rangée de zèbres en plâtre déposés par des anonymes à un croisement de Bangkok connu sous le nom de "Kong Roi Sop" et qui a vu une centaine de morts.

Il n'est pas rare de voir des statues de zèbres sur des lieux où se produisent fréquemment des accidents. Beaucoup en Thaïlande croient que leurs zébrures ? qui rappellent les passages pour piétons ? vont repousser les fantômes dont ils pensent qu'ils sont à l'origine des accidents.

"Il y a bien trop de superstitions en Thaïlande ou d'exemples de gens obsédés en Thaïlande et cela m'ennuie", a expliqué à l'AFP par téléphone le créateur de la page, sous couvert de l'anonymat par craintes de représailles dans ce pays où l'on ne plaisante pas avec les fantômes. "Je voulais montrer qu'il existe aussi beaucoup de gens qui n'y croient pas" a-t-il ajouté.

La page "Fuckghost" est populaire, avec plus de 200.000 "like". Et la photo controversée, qui a été prise au début du mois, a été partagée des milliers de fois sur internet.

"Faites-leur un doigt? aux fantômes", a posté un utilisateur thaïlandais dans un message de soutien au groupe.

"Je ne comprends pas pourquoi diable nous avons ces statues", demande un autre.

Mais dans un pays où les superstitions sont profondément ancrées dans la culture - et où mettre le pied sur des représentations sacrées est considéré comme une offense grave -, la publication a provoqué de vives réactions de la part d'internautes qui s'en sont pris verbalement à son créateur, au travers de commentaires parfois acerbes: "Si vous ne croyez pas en ces superstitions, pourquoi voudriez-vous les défier?", ou encore "J'espère que les fantômes vous hanteront et vous empêcheront de dormir".

La Thaïlande bouddhiste est marquée par une croyance animiste dans les fantômes particulièrement forte par rapport à d'autres pays d'Asie. Les fantômes imprègnent la culture populaire, mais aussi livres et films.

Les automobilistes portent souvent des amulettes pour se protéger des accidents, au détriment de mesures de sécurité plus rationnelles. Le nombre de morts sur les routes de Thaïlande est d'ailleurs l'un des plus élevés au monde.

L'an dernier, le chef de la junte, Prayut Chan-O-Cha, a accusé ses opposants d'essayer d'user de magie noire contre lui.

Après des épreuves difficiles, comme les terribles inondations de 2011, ou encore le tsunami en 2004, les pouvoirs publics organisent de grandes cérémonies destinées à apaiser les esprits ou les divinités qui contrôlent les éléments.

Le fondateur du groupe Fuckghost estime que les superstitions causent d'importants dégâts dans la société, les gens préférant placer leur foi dans une statue plutôt que dans des mesures de précautions concrètes.
Avec AFP mardi 13 janvier 2015

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale