Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2238

La Thaïlande détaille les conditions d’entrée sans quarantaine

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 25/10/2021 à 02:21 | Mis à jour le 25/10/2021 à 03:25
Photo : REUTERS/Soe Zeya Tun/archives
Touristes-chinois-Thailande

La Thaïlande a donné vendredi le détail des conditions d’entrée sans quarantaine pour les voyageurs de 45 pays dont la France, la Belgique, la Suisse et le Canada, à partir du 1er novembre.

A compter du 1er novembre, les voyageurs en provenance de 45 pays + Hong Kong pourront se rendre en Thaïlande sans quarantaine et pourront voyager dans les 76 provinces du pays après avoir passé au moins une nuit dans un hôtel agréé. Pour les autres, il faudra soit passer par le "bac à sable" (Sandbox) -qui sera disponible dans 17 provinces et permet d’éviter la quarantaine à condition de séjourner au moins une semaine dans une zone bien précise-, soit subir une quarantaine de 10 jours en hôtel ou établissement spécialisé.

La Thaïlande, l'une des destinations touristiques les plus populaires d'Asie-Pacifique, a imposé au cours des 18 derniers mois des règles d'entrée strictes qui n’ont pas empêché le coronavirus de sévir dans le pays mais ont laminé une partie de l’économie, principalement les activités liées au tourisme et à la restauration. 

Les estimations des pertes économiques dues au COVID-19 pour le seul secteur du tourisme en Thaïlande font état d’un manque à gagner de 50 milliards de dollars par an et au moins 3 millions d'emplois -sans compter ceux de l’économie informelle qui représente au moins la moitié de la population active du pays.

Depuis juillet, le royaume a ouvert l’accès sans quarantaine aux îles de Phuket et Samui pour les voyageurs vaccinés dans le cadre de projets pilotes dits "Sandbox" (bac à sable), et 15 autres provinces dont Bangkok, Chiang Mai et Chonburi vont rejoindre le programme en novembre. Mais les professionnels estiment que les conditions restent trop contraignantes et coûteuses pour intéresser suffisamment de candidats au voyage.

Accélérer la reprise

Les dernières prévisions des autorités tablent sur 100.000 voyageurs internationaux sur 2021, contre près de 40 millions avant la pandémie.

Pour accélérer le retour vers la reprise, à l’approche de ce qui correspond en Thaïlande à la haute saison touristique, le gouvernement a décidé de permettre à partir du 1er novembre aux voyageurs vaccinés en provenance de 46 pays et territoires jugés sûrs du point de vue de la pandémie, de se rendre dans le pays sans quarantaine et avec moins de restrictions que dans le cadre de la Sandbox. Peu importe leur nationalité, ces derniers devront avoir passé 21 jours consécutifs dans l'un des pays sur la liste avant leur voyage en Thaïlande, sauf dans le cas où il s’agit d’un aller-retour entre la Thaïlande est ledit pays.

Les voyageurs devront toutefois présenter un certain nombre de documents dont notamment un certificat de vaccination, des tests COVID-19 négatifs avant et après leur arrivée, ainsi qu'une assurance COVID-19 couvrant au moins 50.000 $. Ils devront également arriver par avion, entre autres conditions.

Levée du couvre-feu

Parmi les pays éligibles pour l'exemption de quarantaine figurent la France, la Belgique, la Suisse, le Canada, la Grande-Bretagne, les États-Unis, l'Allemagne, la France, l'Australie, la Chine, le Japon, Singapour, la Malaisie ou encore le Cambodge. Aucun pays d’Afrique n’est sur la liste.

Dans le même temps, le couvre-feu nocturne imposé dans 29 provinces dont Bangkok sera levé. Quant à la consommation d’alcool dans les restaurants, bars et autres lieux publics, interdite sur tout le territoire, elle ne devrait être de nouveau autorisée qu’à partir de décembre. Cette interdiction en place depuis de longs mois affecte grandement l’activité de milliers de commerces et beaucoup la contournent malgré tout au risque de payer des amendes et de faire l'objet de poursuites.

Le Cambodge voisin, qui dépend également du tourisme, a réduit de moitié sa période de quarantaine pour les arrivées vaccinées et a commencé à délivrer des visas de tourisme et d'affaires cette semaine.

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Lima

Juli, la "petite Rome d'Amérique"

Sur les rives du lac Titicaca, à une heure de trajet de Puno, capitale de la région, Juli doit son surnom à l’intense ferveur religieuse et à toutes les églises que l'on peut y trouver.