Tesla recrute en Thaïlande alors que la concurrence sur le VE s'intensifie

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 06/09/2022 à 02:25 | Mis à jour le 08/09/2022 à 01:46
Photo : Reuters

La société Tesla vient de lancer une campagne de recrutement en Thaïlande, hub de production automobile de l'Asie du Sud-Est, suggérant des projets d’implantation dans le royaume très favorable au VE

Le constructeur américain de véhicules électriques (VE) Tesla cherche à embaucher un responsable du développement commercial et des recruteurs en Thaïlande, selon son site Internet.

La mise en ligne de ces annonces d'emploi intervient alors que la demande et l'intérêt pour les véhicules électriques en Thaïlande augmentent, aidés par la forte promotion du VE engagée par le gouvernement à grands renforts de subventions et d’abattements fiscaux dans un contexte de hausse des prix de l'énergie.

Près de 20 offres de poste sur Bangkok, dont celui de développeur de recharges à domicile, ont été affichées sur le site Tesla, et le poste de responsable de l'infrastructure de recharge a été publié sur LinkedIn lundi.

D'autres offres concernaient des techniciens de véhicules, le service à la clientèle et un conseiller en pièces détachées.

Tesla en Thaïlande

Tesla n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire de la part de l’agence de presse Reuters.

La Thaïlande n’était pas supposée jusqu’ici accueillir un site de production pour Tesla et le constructeur américain n’a fait aucune annonce officielle en ce sens. Mais les rumeurs vont bon train à Bangkok sur de probables ouvertures de magasins Tesla dans la capitale thaïlandaise, alors que le gouvernement a lancé un plan ambitieux d’incitation à l’achat du VE dans le royaume.

La Thaïlande est le quatrième plus important pôle d'assemblage et d'exportation d'automobiles d'Asie, abritant les usines de grands constructeurs tels que Toyota et Honda.

Le pays produit entre 1,5 et 2 millions de véhicules par an, dont la moitié environ sont exportés.

Le véhicule électrique au coeur de la stratégie thaïlandaise

La demande intérieure de véhicules électriques est un élément crucial de la stratégie du gouvernement thaïlandais qui vise à préserver son statut de premier constructeur automobile régional. Le gouvernement espère atteindre d'ici 2030 un rythme de production de 725.000 véhicules électriques par an, soit 30 % de la production totale de véhicules.

Les constructeurs automobiles chinois ont commencé à vendre des véhicules électriques en Thaïlande à des prix que les clients considèrent abordables. 
Great Wall Motors, qui a lancé son modèle ORA Good Cat au dernier salon de l'auto de Bangkok au prix de 828.500 bahts (22.790 €), a annoncé son intention de produire le modèle en Thaïlande à partir de 2024.

Le mois dernier, un autre constructeur chinois, Hozon Auto, a dévoilé le NETA V pour 549.000 bahts (15.100 €), ce qui correspond aux prix de départ des véhicules traditionnels.

Le président indonésien Joko Widodo avait exhorté Tesla en août à fabriquer ses voitures et ses batteries, dans son pays.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale