La reprise se poursuit en Thaïlande malgré la volatilité mondiale, affirme la BoT

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 05/10/2022 à 02:54 | Mis à jour le 05/10/2022 à 09:57
Photo : Reuters
Sethaput-Suthiwartnarueput-2

La reprise économique de la Thaïlande ne devrait pas être affectée par la volatilité mondiale, a affirmé mardi le gouverneur de la banque centrale, assurant que les efforts pour contenir l'inflation ne perturberont pas les perspectives de croissance du pays.

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est a pris du retard sur le chemin de la reprise par rapport à ses voisins, car son tourisme, l’un de ses principaux moteurs de croissance, commence tout juste à redémarrer après avoir été laminé par la pandémie et la politique sanitaire stricte du gouvernement.

Lors d'un séminaire économique le gouverneur de la Banque de Thaïlande (BoT), Sethaput Suthiwartnarueput, a déclaré que la BoT prévoyait une croissance de 3,3% cette année et de 3,8% l'année prochaine, stimulée par l'augmentation de la consommation et du tourisme.

L'inflation, qui a atteint en août 7,86%, son niveau le plus élevé en 14 ans, devrait revenir dans la fourchette cible de 1-3% de la BoT l'année prochaine, a-t-il ajouté.

Sethaput Suthiwartnarueput a répété une fois de plus que la banque centrale visait à relever son taux directeur de manière progressive de façon à contenir l'inflation tout en assurant une reprise sans accrocs.

"Nous ne voyons pas la nécessité de hausses de taux rapides et agressives", a-t-il déclaré, ajoutant cependant que la BoT était prête à ajuster sa position si nécessaire.

La semaine dernière, la banque centrale thaïlandaise a relevé son taux directeur d'un quart de point à 1,00% afin de maîtriser l'inflation qui pourrait être de 6,3% en moyenne cette année et 2,6 % la suivante. La prochaine réunion de son comité de politique monétaire est le 30 novembre, et les économistes attendent une nouvelle hausse.

La BoT estime que la fréquentation touristique étrangère devrait atteindre les 9,5 millions d'arrivées cette année et 21 millions l'année prochaine. En 2021, seuls 428.000 personnes ont visité le pays qui avait accueilli près de 40 millions de touristes en 2019 avant la pandémie de coronavirus.

La faiblesse du baht est induite par la force du dollar et elle suit la même tendance que les autres monnaies de la région, a indiqué Sethaput Suthiwartnarueput.

"Si on me demande si un baht à 38 (pour un dollar) traduit un manque de stabilité, la réponse est NON", a-t-il déclaré, ajoutant que la stabilité externe de la monnaie restait solide avec des réserves de change élevées.

La BoT a agi pour freiner les mouvements excessifs du baht sans aller à l'encontre du marché, a souligné le gouverneur de la banque centrale thaïlandaise.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale