Dimanche 26 septembre 2021
TEST: 2238

PORTRAIT - Louis Nitka, illustrateur de l’humour impossible

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 03/07/2007 à 02:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 11:09

Le nom de Louis Nitka n'est pas forcément connu des plus jeunes francophones mais ses dessins ont tellement circulé à travers le monde qu'ils font partie de l'inconscient collectif. La Thaïlande est depuis 20 ans l'un des pays d'adoption de ce croqueur impénitent. Portrait

Depuis près de 50 ans, Louis Nitka s'ingénue à décortiquer le quotidien pour le montrer sous des angles différents, touchants et absurdes à la fois (Photo Pierre Queffélec)

"C'est rigolo !"  Quand on parle avec Louis Nitka, impossible de passer à côté de cette expression qui ponctue ses phrases. A 67 ans, le dessinateur est resté un éternel adolescent.
Quel que soit le sujet, il ne peut s'empêcher de citer une anecdote amusante pour étayer ses propos. Il s'ingénue à décortiquer le quotidien pour le montrer sous des angles différents, touchants et absurdes à la fois.
Tout commence pendant la seconde guerre mondiale, à Pau. Fils d'un couple de tailleurs polonais immigrés et fraîchement passés en zone libre, l'artiste affirme dès l'école primaire son goût pour le dessin.
En 1955, toute la famille retrouve Paris et le jeune homme s'inscrit tout naturellement à l'École des Arts Appliqués.

Internationalement reconnu à 31 ans
A 18 ans, Louis est dessinateur politique et publie dans La Croix, Ici Paris, Télérama ou encore Pariscope ainsi que dans des magazines anglais (Penthouse, Time Out?). Séduit par le rêve américain, il s'installe en 1965 à New York. Ses dessins sont alors publiés dans The New Yorker ou encore le prestigieux Harper's Magazine qui en fait son dessinateur vedette.
Variant les plaisirs, Louis Nitka est un temps professeur d'art à Fort Lauderdale et créateur de fenêtres à Miami. A partir de 1971, parcourant le monde, il est publié sur tous les continents et réussit l'exploit de se faire accepter au Japon où il publie ses dessins pendant huit ans. De passage au Brésil, le croqueur découvre un journal qui publie systématiquement et à son insu ses dessins parus dans d'autres publications.

De Stockholm à Bangkok
Au tout début des années 1980, Louis décide de poser ses valises à Stockholm et se fait un nom dans la presse suédoise. Il produit avec la même facilité livres pour enfants et albums pour adultes avertis dont Ski with Nitka et Pornographics. Boulimique de la création, il dessine cartes postales, affiches, dessous de verres et tee-shirts. L'artiste est contacté pour concevoir diverses campagnes publicitaires, notamment pour Ikea, ainsi que pour promouvoir la langue française et sensibiliser le public au sida et au tabagisme.
A peine arrivé à Bangkok en 1987, il dessine la campagne de Thai Airways Fly Thai?Visit Thailand. Nitka partage aujourd'hui son temps entre la Suède, la France et la Thaïlande. Près d'un demi-siècle après ses débuts, l'insatiable créateur est encore très inspiré et prépare un livre ainsi que plusieurs expositions dans la région. Raymond Vergé. (
www.lepetitjournal.com Bangkok) mardi 3 juillet 2007

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Marie mar 09/06/2020 - 08:53

Nitka a en effet dessiné pour les professeurs de français et leurs élèves une série de merveilleuses cartes postales reprenant des proverbes toutes plus humoristiques et tendres les unes que les autres. Faut-il ajouter qu'il le fit gratuitement ? Cela ajouta certes à sa notoriété mais le beau geste ne doit pas être oublié. Merci Nitka, nous ne t'oublions pas.

Répondre
Sur le même sujet