La Thaïlande serre la vis sur la publicité des cryptomonnaies

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 02/09/2022 à 02:34 | Mis à jour le 02/09/2022 à 02:40
Photo : Reuters
Cafe-HIP-Bitcoin

La Commission boursière de Thaïlande a annoncé jeudi un durcissement des règles sur la promotion des cryptomonnaies, obligeant notamment les annonceurs à montrer patte blanche et à avertir des risques

La Securities and Exchange Commission (SEC) de Thaïlande a mis en place de nouvelles règles sur la publicité des sociétés de cryptomonnaie, alors que le secteur fait l’objet d’une attention croissante de la part des autorités.

Les annonceurs crypto devront notamment à l’avenir avertir clairement des risques d'investissement dans leurs publicités et aussi présenter une vision équilibrée des risques et des rendements potentiels, a déclaré la SEC dans un communiqué jeudi.

Ils doivent également fournir aux régulateurs des informations sur les conditions de production et de diffusion des publicités.

"Les opérateurs doivent donner à la SEC des détails sur les publicités et les dépenses, y compris sur l'utilisation d'influenceurs et de blogueurs, en précisant les termes [de la collaboration] et le calendrier", a déclaré la SEC, ajoutant que les opérateurs ont 30 jours à compter du 1er septembre pour se conformer aux nouvelles règles.

Les acteurs du secteur de la cryptomonnaie en Thaïlande font beaucoup de publicité en ligne, et les panneaux d'affichage promouvant les cryptos essaiment également un peu partout dans la capitale, Bangkok.

Le régulateur thaïlandais a également infligé ces derniers jours des amendes, après que les opérations de nombreuses sociétés ont été touchées par la chute mondiale de la valeur des monnaies numériques.

Samret Wajanasathian, un cadre de Bitkub, leader local des échanges de cryptomonnaies, a été condamné à une amende de 8,5 millions de bahts (231.000 €) cette semaine pour délit d'initié. Il a déclaré qu'il ferait appel de la décision.

Le mois dernier, le quatrième prêteur thaïlandais en termes d'actifs, SCBX, a abandonné son projet d’acquisition pour 500 millions de dollars de Bitkub en raison de problèmes de réglementation.

Le concurrent de ce dernier, Zipmex, a été condamné mercredi à une amende de 1,92 million de bahts pour avoir suspendu les retraits fin juillet.

La startup a déclaré dans un message sur Facebook qu'elle "évaluait de près les conditions de la sanction avec [son] conseil juridique".

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale