Dimanche 24 octobre 2021
TEST: 2238

La Thaïlande détecte des infections au variant anglais

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 08/04/2021 à 00:00 | Mis à jour le 09/04/2021 à 01:23
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun -
Une infirmiere effectue un prelevement nasal pour un test Sars-Cov-2

La Thaïlande a annoncé mercredi avoir détecté au moins 24 cas d’infection au variant B.1.1.7 du Sars-Cov-2 connu comme le variant anglais et réputé plus contagieux.

La variante anglais a été trouvé sur un groupe de 24 personnes ayant visité le week-end dernier des lieux de divertissement à Bangkok. Près de 200 établissements ont depuis été fermés pour deux semaines.

"Nous avons tout fait pour le bloquer, mais il passe toujours", a déploré Yong Poovorawan, un expert gouvernemental et virologue à l'Université de Chulalongkorn, lors d'un briefing du ministère de la Santé. "Ce variant est très contagieux et peut se propager 1,7 fois plus vite que la souche habituelle", a-t-il ajouté.

Le variant B.1.1.7 du Sars-Cov-2 a été détecté dans plus de 100 pays et est soupçonné d'avoir alimenté de nouvelles poussées épidémiques.

Le nombre d’infections en Thaïlande reste encore très faible par rapport aux pays les plus touchés qui sont principalement en Europe et sur le continent américain. 334 nouvelles infections ont été enregistrées mercredi, sans aucun décès. Depuis janvier 2020, la Thaïlande a signalé au total 29.905 cas d’infections et 95 décès.

Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-O-Cha a chargé les autorités de préparer des hôpitaux de campagne par mesure de précautions, tandis que dix de ses ministres et des dizaines de législateurs se sont placés en auto-isolement mercredi après avoir été exposés à des cas positifs.

"Nous sommes en mesure de gérer la situation maintenant, et j'ai donné des instructions à la préparation des hôpitaux de campagne dans la région de Bangkok", a déclaré Prayuth Chan-O-Cha.

La Thaïlande a été plébiscitée à plusieurs reprises pour sa gestion de l’épidémie et fait partie des très nombreux pays à afficher des taux de mortalité due au Covid-19 relativement bas (moins de 0,01%) voire quasi nuls.

Yong Poovorawan s’est dit perplexe sur la façon dont la transmission se serait produite compte tenu des contrôles stricts aux frontières, de la quarantaine et des protocoles de test de la Thaïlande. Des mesures qui avait permis de détecter le fameux variant en janvier au sein d’une famille voyageant depuis la Grande-Bretagne, laquelle avait été isolée.

0 Commentaire (s) Réagir