Lundi 16 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LA PHRASE DE LA SEMAINE : "La Thaïlande n'obtient absolument pas de coopération internationale"

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 14/04/2010 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 15:16

Le ministre thaïlandais des Affaires étrangères, Kasit Piromya, s'est de nouveau fait remarquer en attaquant avec virulence la communauté internationale pour ne pas avoir engagé d'actions contre l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, lors d'un forum lundi à la School of Advanced International Studies (SAIS) à Washington, en parallèle du sommet sur le nucléaire demandé par Barack Obama. "Tout le monde s'en lave les mains mais il est un terroriste sanguinaire", a-t-il déclaré, accusant des pays comme la Russie et l'Allemagne d'avoir fermé les yeux sur sa condamnation pour corruption et de l'avoir autorisé à séjourner. Kasit a aussi cité Dubaï, qui a été un lieu régulier de villégiature de Thaksin depuis sa fuite en 2008, ainsi que le Nicaragua et Montenegro, deux pays qu'il a récemment visité.
"Il y a une tentative d'interférence par des pays tiers – comment les Russes ont-ils pu lui permettre de rester durant deux jours, ainsi que les Allemands avant ça ? Chacun fait le naïf, ferme les yeux et ainsi de suite, tout simplement parce qu'il a été auparavant un dirigeant élu", s'est exclamé Kasit, connu pour ses phrases assassines loin d'être diplomatiques. Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à lier Thaksin à Al-Qaeda et à le comparer à plusieurs dictateurs. "Hitler a été élu, Mussolini a été élu, même Staline peut dire qu'il a été élu, mais qu'est-ce qu'ils ont fait pour la société? C'est ça la question", a ajouté le diplomate. Il accuse notamment Thaksin d'avoir orchestré les manifestations des "Chemises rouges" qui ont conduit à l'effusion de sang samedi dernier, faisant 21 morts et près de 360 blessés, dont 276 sont toujours à l'hôpital. Le ministre des Affaires étrangères n'a d'ailleurs pas hésité à demander à l'administration de Barack Obama d'inciter les manifestants anti-gouvernementaux à venir s'asseoir à la table des négociations, en vertu des traités d'alliance entre la Thaïlande et les Etats-Unis.
Kasit Piromya s'est déjà fait remarquer à plusieurs occasions par le passé, notamment lors de la prise de l'aéroport de Suvarnabhumi fin 2008 où il s'était exclamé dans les médias que la manifestation était "drôle, avec de la bonne nourriture et de la bonne musique". Il s'était ensuite défendu en juillet dernier contre les accusations de terrorisme. "Ce que j'ai pris avec moi lors du rassemblement de l'Alliance du peuple pour la démocratie (PAD) sont ma bouche, mon cerveau et ma plume", avait-il alors rétorqué aux policiers. Sur les 52 membres du PAD poursuivis pour la saisie des deux aéroports de Bangkok, aucun n'a encore été condamné.

Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères a bousculé un tabou sans précédent en évoquant l'idée d'une réforme de la monarchie, demandant une plus grande implication de la royauté dans les problèmes politiques, afin notamment de résoudre la crise qui frappe le Royaume. "Je pense que nous devons parler de l'institution de la monarchie, comment elle devrait se réformer dans un monde moderne et mondialisé, a-t-il déclaré, ayons une discussion. Quel type de société démocratique aimerions-nous être?". Mais compte tenu de la sensibilité du sujet, certains pensent d'ores et déjà que cette proposition ne sera pas retenue. "Ne soyez pas surpris si nous lisez pas une ligne de ces propos dans la presse thaïlandaise demain", a précisé un observateur thaïlandais à Bangkok sous couvert d'anonymat. Insulter la famille royale est un sérieux crime en Thaïlande, punissable jusqu'à 15 ans de prison, et rares sont les politiciens qui osent parler de ce sujet ouvertement, contrairement à certains académiciens.
(http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html avec AFP) mercredi 14 avril 2010

{jcomments off}

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Thaïlande

GASTRONOMIE

Guide de survie du végétarien en Thaïlande

En Thaïlande, la plupart des plats contiennent de la viande ou du poisson, pourtant contrairement à beaucoup d’idées reçues, suivre un régime végétarien n’y est pas plus compliqué qu’en Europe.

Expat Mag

Jean-Paul Demoule : les multiples facettes de l'archéologie

Jean-Paul Demoule est professeur émérite de protohistoire européenne à l’université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et membre honoraire de l’Institut Universitaire de France.

Sur le même sujet