BUSINESS – Bangkok Entrepreneurs met le professionnel au cœur du réseautage

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 29/08/2012 à 00:00 | Mis à jour le 09/10/2018 à 15:24
Photo : Claas Feye et Bertrand Medici, dit "Bart", les deux organisateurs des événements Bangkok Entrepreneurs (photo courtoisie Bangkok Entrepreneurs)
bangkok entrepreneurs business

Bangkok Entrepreneurs, groupe de réseautage créé il y a neuf mois, rassemble mensuellement entrepreneurs et autres professionnels autour d'un intervenant qui prend la parole sur un sujet pratique lié au monde des affaires en Thaïlande. Bertrand Medici, son co-fondateur, présente cette entité qui compte plus de 500 membres

Bangkok Entrepreneurs, créé en novembre 2011, a organisé son premier événement en janvier 2012. Ce groupe de réseautage destiné aux entrepreneurs, propriétaires d'entreprises et cadres supérieurs, a été fondé par deux créateurs d'entreprises de droit thaïlandais qui vivent à Bangkok, le Français Bertrand Medici ("Bart" a fondé en 2006 l'agence de web-marketing TMC Asia) et l'Allemand Claas Feye. Bangkok Entrepreneurs vient de franchir la barre des 500 membres (505 membres exactement dont une quarantaine de Français) et organisera le lundi 10 septembre à 19h son neuvième événement mensuel à l'hôtel Imperial Queen's Park. L'adhésion et la participation à ces soirées sont gratuites.

LePetitJournal.com Bangkok : Pourquoi a été créé Bangkok Entrepreneurs alors que de nombreux groupes de réseautage existaient déjà ?
Bertrand Médici :
Nous avons fondé Bangkok Entrepreneurs dans le but de permettre aux entrepreneurs de se rassembler et d'échanger dans un cadre décontracté lors d'un événement orienté vers les affaires et le milieu professionnel, chose qui selon nous n'existait pas. Nous ne voulions pas de rencontres seulement à vocation sociale comme c'est souvent le cas. C'est dans ce but que nous mettons en place pour chacun de nos "networking" une présentation réalisée par un créateur d'entreprise qui partage son expérience sur un sujet qui est censé intéresser nos membres (ndlr : les impôts et la comptabilité, l'utilisation des réseaux sociaux pour une société, les "startups", etc.). En fait, nous souhaitions aider les gens à trouver des réponses aux questions que nous, organisateurs, nous nous sommes posés lorsque nous avons voulu créer une entreprise ici. Si vous cherchez un avocat ou un comptable par exemple, vous pouvez vous rapprocher des institutions qui vous donneront des listes de cabinets et de noms mais sans un retour détaillé sur les qualités de chacun. Nous souhaitons que nos membres aient accès à des informations précises et pratiques grâce aux rencontres qu'ils pourront faire ou lors des prises de paroles des intervenants.
Nous voulons aussi que toutes les nationalités soient présentes. Nous essayons aussi d'attirer les Thaïlandais, alors qu'il est plus rare de les voir dans d'autres "networking", en choisissant des thèmes qui peuvent les intéresser ou en invitant des intervenants thaïlandais (ndlr : Tidarat Kanchanawat, responsable nationale d'Adecco Group Thailand est intervenue en mars sur les relations entre employeurs, employés et travail)

Quel bilan pouvez-vous tirer neuf mois après le début de Bangkok Entrepreneurs ?
Nous avons un bon retour général des gens qui assistent à nos événements, sur le contenu de la présentation, comme sur les rencontres qu'ils ont pu y faire. Le dernier événement a réuni environ 150 personnes mais le chiffre est un peu trompeur car la soirée a été organisée avec le German Open Young Professionals (GOYP). Sur ceux d'avant, nous avons eu environ 70-80 personnes, un chiffre en augmentation constante depuis notre création. Nous sommes contents de la fréquentation des Thaïlandais qui étaient environ 30% sur le dernier événement.
Certains petits détails pratiques sont à améliorer dans l'organisation car nous ne sommes pas encore des professionnels dans le domaine. Mais notre parcours de créateurs d'entreprise en Thaïlande nous donne la légitimité d'aider les entrepreneurs qui se posent des questions. C'est ce dernier point qui nous motive.

De quelle manière va évoluer Bangkok Entrepreneurs dans les mois à venir ?
Nous sommes en train de travailler sur des concepts qui permettront de faciliter encore davantage les échanges entre participants durant les rencontres. Nous voulons également développer les "Elevator Speech", qui permettent à des entrepreneurs de présenter rapidement leur société, leur projet ou eux-mêmes dans le but de trouver des nouveaux partenaires ou simplement d'obtenir un retour des autres participants. Un autre grand chantier sera d'aider les petites et moyennes entreprises qui ont des idées, à rencontrer les investisseurs qui ont les financements.
Nous espérons également développer le nombre de nos sponsors, et nous envisagerons peut-être de développer des services "premium" qui seront payants pour les membres qui le souhaitent. La monétisation, qui n'est pas le but initial de Bangkok Entrepreneurs, s'imposera d'elle-même pour faire face à l'augmentation des dépenses et du temps consacré à l'organisation en raison du nombre croissant de nos membres. Nous souhaitons néanmoins garder la gratuité de l'adhésion de base. Aujourd'hui, le taux de retour de nos membres est de l'ordre de 20% à 30% dans les événements. Il sera important de constituer une réelle communauté d'affaires avec des personnes qui reviennent régulièrement.
Propos recueillis par Yann FERNANDEZ (http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html) mercredi 29 août 2012

Voir aussi :
Le site de Bangkok Entrepreneurs
La plateforme Meetup de Bangkok Entrepreneurs
Le Facebook de Bangkok Entrepreneurs


{loadposition 728-2_bangkok-article}
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale