Bangkok ferme parcs et lieux sportifs en raison du nombre de cas

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 25/04/2021 à 05:11 | Mis à jour le 26/04/2021 à 03:43
Photo : Reuters - Bangkok fermera ses parcs publics, salles de gym et autres lieux de divertissement, culturels et sportifs jusqu'au 9 mai au moins pour lutter contre l'épidémie de coronavirus
Des joggers portant des visieres anti-coronavirus dans un parc de Bangkok

La ville de Bangkok fermera ses parcs publics, salles de gym et autres lieux de divertissement, culturels et sportifs jusqu'au 9 mai au moins pour lutter contre l'épidémie de coronavirus

Les autorités de la ville de Bangkok ont ordonné la fermeture de lieux publics et de sites sportifs, a fait savoir samedi un officiel de la capitale thaïlandaise alors que le royaume, qui se démène avec une troisième poussée épidémique de Sars-Cov-2, avait signalé 2.839 cas d’infection et huit décès dans la journée - dimanche, le bilan journalier se montait à 2.438 cas positifs et onze décès.

L’ordre de fermeture doit entrer en vigueur le 26 avril jusqu’au 9 mai et s'applique à des sites tels que les parcs publics, les salles de gym, les piscines, les salles de réunion, les espaces Internet, les garderies, les terrains de sport, les musées et les bibliothèques, a déclaré Pongsakorn Kwanmuang, un porte-parole de l'administration métropolitaine de Bangkok (BMA).

Quarante-neuf des 77 provinces du royaume ont également déclaré le port du masque facial obligatoire en public sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 20.000 bahts.

En parallèle de ces nouvelles mesures, l'Association des détaillants thaïlandais a réduit davantage les horaires d'ouverture des centres commerciaux. À partir de dimanche, la fenêtre horaire ira de 11h à 20h pendant au moins une semaine. Les restaurants sis dans les centres commerciaux seront autorisés à rester ouverts une heure de plus. Les épiceries de proximité (Family Mart, Seven Eleven, etc.) pourront en revanche rester ouvertes de 5 h à 22 h.

Les bars et les salons de massage ont été fermés il y a déjà une semaine et le resteront jusqu'au mois prochain. Idem pour les écoles dont la plupart -celles suivant le calendrier thaïlandais- sont de toute façon en vacances pour encore plusieurs semaines.

"Les agences gouvernementales et le secteur privé doivent autoriser autant que possible le personnel à travailler à domicile car nous ne voulons pas introduire de mesures plus strictes", a déclaré Taweesin Wisanuyothin, porte-parole du centre de gestion de la situation du Covid-19 (CCSA).

Les autorités sanitaires thaïlandaises ont signalé dimanche 2.438 nouveaux cas d’infection au coronavirus et onze nouveaux décès, portant le total de cette nouvelle épidémie à un peu plus de 26.000 infections et 46 morts en seulement 25 jours.

Au total, depuis l’apparition du coronavirus dans le royaume en janvier 2020, la Thaïlande a déploré 140 décès, ce qui en fait l’un des nombreux pays à afficher un taux de mortalité due au Covid-19 très bas voire quasi nul.

"Suffisamment de médicaments pour traiter les malades"

Plus des trois quarts (78%) des décès dus au Covid-19 sur la planète proviennent du continent américain (49%) et d’Europe (29%), deux régions qui comptent pour un cinquième de la population mondiale. L'Organisation Mondiale de la Santé nous a indiqué le mois dernier ne pas avoir mené jusque là d'étude systématique pour déterminer les raisons de tels écarts.

Vendredi, le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha a tenu à rassurer les Thaïlandais dans un discours télévisé, soulignant que le pays disposait de plus de 28.000 lits et suffisamment de médicaments pour traiter les malades.

Dès les premières heures de l’épidémie, le protocole de soin de la Thaïlande préconisait que tout cas d’infection soit pris en charge et traité si nécessaire avec, dans les premiers stades de la maladie, de la chloroquine en première intention et un antibiotique ou un antiviral. Si un an plus tard, le 28 janvier 2021, la chloroquine a été remplacée par l’antiviral Favipiravir, la prise en charge systématique des cas positifs des malades du Covid-19 demeure en vigueur.

Même si elle entend vacciner plus de la moitié de sa population d’ici la fin de l’année, la Thaïlande avance prudemment dans l’homologation et le déploiement des vaccins - en janvier, le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha avait assuré que les Thaïlandais ne seraient pas des "cobayes".

Le chef du gouvernement, vendredi, a toutefois promis que le royaume se procurerait davantage de vaccins pour vacciner 50 millions de Thaïlandais d'ici la fin de l'année - un peu moins d'un million de personnes ont été vaccinées jusqu’ici dans ce pays d’un peu moins de 70 millions d'habitants.

La Thaïlande a en effet annoncé ces derniers jours vouloir se procurer 5 à 10 millions de doses du vaccin américain Pfizer, 5 à 10 millions du vaccin russe Sputnik V, tandis que 500.000 nouvelles doses de CoronaVac du laboratoire chinois Sinovac Biotech viennent d’être réceptionnées.

Cela doit venir s'ajouter aux commandes préexistantes de 61 millions de doses à produire localement d'AstraZeneca et de 2,5 millions de doses de CoronaVac.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale