Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2238

A Bangkok, ces chauffeurs au chômage jardinent sur leurs taxis

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 23/09/2021 à 00:00 | Mis à jour le 23/09/2021 à 05:52
Photo : REUTERS/Chalinee Thirasupa - Une coopérative de taxis à Bangkok a décidé de planter des légumes sur le toit de véhicules inutilisés faute de demande en attendant la fin de la crise du Covid.
Taxi-Bangkok-Jardin

La crise du Covid en Thaïlande ayant tari la demande et poussé des milliers de chauffeurs à quitter la ville, une société de taxis de Bangkok a transformé chacun de ses véhicules en mini-potagers, dans l'espoir d'atténuer la crise des coronavirus.

La coopérative de taxis Ratchapruek a dû mettre au garage des centaines de voitures ces derniers mois en raison du fort ralentissement économique provoqué par les mesures sanitaires contre le coronavirus, nombre de chauffeurs sans revenus ne pouvant plus payer la location de leur véhicule.

Et alors que les herbes commençaient à envahir le parking, la coopérative a décidé de cultiver des légumes sur les capots des quelque 300 taxis parqués là, afin d’offrir à ses chauffeurs de la nourriture à partager tout en envoyant un message au gouvernement pour qu'il fasse davantage pour aider les métiers plus touchés par la crise à surmonter les difficultés.

"Nous avons discuté entre nous et avons décidé de cultiver des légumes à consommer car ces taxis ne servent à rien", explique Thapakorn Asawalertkul, consultant en affaires pour l'entreprise.

Des jardinieres posees sur le toit de taxis a Bangkok
 REUTERS/Chalinee Thirasupa 

"Ils sont devenus juste des tas de ferraille car ils sont parqués depuis plus d'un an maintenant."

Sur les centaines de taxis roses et oranges, poussent des piments, des aubergines, des concombres et du basilic plantés dans du terreau contenu dans des bâches plastique maintenues par du bambou ou des poteaux en bois.

Kamolporn Boonnitiyong, un gérant de la coopérative, précise que même si cette activité de jardinage occupe les gens, ce n’est bien entendu qu'une solution temporaire.

"Dans une certaine mesure, cela aide à réduire notre stress, mais ce n'est pas vraiment la réponse", dit-il.

"Le gouvernement devrait également intervenir pour nous aider aussi."

Taxis transformes en jardinieres a Bangkok
 REUTERS/Chalinee Thirasupa 

Depuis le début de la crise en 2020, le gouvernement thaïlandais a annoncé avoir débloqué des plans d’assistance pour plusieurs milliards de bahts, mais beaucoup de ceux affectés par la crise disent ne pas voir beaucoup de ces aides leur parvenir.

La Thaïlande, qui avait été relativement épargnée en 2020 par le Covid-19, est à la lutte depuis début avril avec une troisième épidémie particulièrement persistante -bien que beaucoup moins sévère et plus localisée que ce que certains pays d'Europe ont connu. Le royaume a enregistré jusqu’à 23.418 cas en une journée le 13 août, après quoi ce chiffre a oscillé autour des 15.000 cas quotidiens pendant plusieurs semaines, avant de tomber à environ 11.000 ces derniers jours.

Au total, la Thaïlande a enregistré plus de 1,5 million de cas d’infection au coronavirus et 15.600 décès du Covid-19, dont 99% depuis avril dernier.

0 Commentaire (s) Réagir