AirAsia X va ajouter des liaisons long-courriers vers l’Europe

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 16/06/2022 à 00:00 | Mis à jour le 16/06/2022 à 02:57
Photo : Reuters
Air-Asia-X

La compagnie aérienne malaisienne à bas prix AirAsia X Bhd va ajouter de nouvelles liaisons long-courriers depuis Kuala Lumpur vers Londres, Dubaï et Istanbul cette année, a annoncé mercredi la compagnie aérienne, dans le but de profiter de la demande qui augmente à mesure que les restrictions sanitaires anti-Covid sont levées.

La compagnie malaisienne, qui exploite six Airbus A330, espère avoir 15 avions en service d'ici la fin de l'année, a déclaré à la presse son directeur général en Malaisie, Benyamin Ismail.

"Nous restons convaincus que nous voulons revenir à la capacité pré-COVID. Cela prendra du temps", a-t-il déclaré, sans fixer de date. "Nous devons d'abord être rentables."

AirAsia X disposait d'une flotte de 39 avions, dont 13 en Thaïlande et deux en Indonésie avant la pandémie de SARS-CoV-2, selon son rapport annuel 2019.

La compagnie aérienne, qui n'était déjà pas rentable avant la pandémie, avait limité les vols de fret et d'affrètement jusqu'à récemment, mais de nombreux pays asiatiques ont depuis assoupli les mesures sanitaires sur le voyage.

L'année dernière, les créanciers d'AirAsia X ont accepté une restructuration qui n'a payé que 0,5% d’une dette de 33,65 milliards de ringgits (7,62 milliards de dollars) et a mis fin aux contrats existants, lui offrant un nouveau départ alors que la demande se redresse.

Mercredi, AirAsia X a annoncé qu'elle reprendrait quatre liaisons vers le Japon et Hawaï à partir du 1er juillet et ajouterait des vols vers Dubaï, Istanbul et Londres d'ici la fin de l'année après avoir obtenu les approbations et les créneaux horaires appropriés.

La compagnie aérienne avait cessé de voler vers Londres en 2012, invoquant la flambée des taxes et la hausse du prix du kérosène, mais le fondateur, Tony Fernandes, évoquait régulièrement son espoir de restaurer la ligne un jour.

"Nous sommes maintenant dans un contexte de carburant très cher, donc les tarifs seront généralement plus élevés", a déclaré Benjamin Ismail à propos du marché actuel, ajoutant que la compagnie aérienne avait adopté des surtaxes de carburant en conséquence.

Le nouveau vol vers Londres impliquerait une escale à Dubaï, a-t-il dit, mais les prix n'ont pas encore été révélés.
 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale