TEST: 2238

2.002 fœtus humains retrouvés dans un temple de Bangkok

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 22/11/2010 à 00:00 | Mis à jour le 19/05/2019 à 04:29

Un total de 2.002 foetus ont été retrouvés vendredi dernier dans le temple de Wat Phai Ngern à Bangkok, un nombre bien supérieur à celui annoncé quelques jours plus tôt par les autorités.

Enroulés dans du papier journal ou des sacs plastiques, les corps ont été découverts dans deux nouvelles pièces de la chambre mortuaire du temple, où les autorités avaient déjà découverts 348 foetus. "Un total de 1.654 foetus ont été découverts aujourd'hui dans deux pièces", a déclaré le Colonel Sombat Milintajinda, responsable de district à la Police métropolitaine de Bangkok, avant de préciser que certains avaient été entreposés pendant plus d'un an.

80.000 avortements illégaux par an

Ces découvertes ont choqué la Thaïlande et mis en lumière l'ampleur des avortements illégaux, dans un pays où cette procédure n'est autorisée que quand l'accouchement pourrait mettre en danger la mère, ou lorsque la grossesse est le résultat d'un viol ou d'un inceste. "Cela reflète la sévérité du problème", a déclaré le Premier ministre Abhisit Vejjajvia, tout en excluant la possibilité d'un amendement de la loi sur l'avortement. "Les lois existantes sont suffisamment appropriées et flexibles, il n'y a donc pas besoin de les amender ou d'ajouter de nouveaux décrets, mais il est important d'éduquer via des campagnes d'information les enfants et les adolescents", a-t-il ajouté, hier lors de son émission télévisée hebdomadaire.

Le ministère de la Santé publique a quant à lui ordonné une opération de répression contre les cliniques d'avortement, et estime à un million le nombre de grossesses annuelles en Thaïlande, dont 80.000 seraient illégalement terminées. Jusqu'à présent, 33 femmes ont été arrêtées et ont avoué avoir réalisé des avortements, a précisé le Lieutenant Colonel Dilok Ruennet, chargé d'enquête au poste de police de Phya Krai, où le temple est situé. Deux membres du personnel du temple auraient déclaré à la police avoir été engagés séparément par un réseau de cliniques d'avortement, et n'avoir aucune idée du nombre total de fœtus qu'ils ont entreposés. En temps normal, les corps auraient dû être brulés lors des crémations mais les fourneaux sont tombés en panne, ont-ils précisé. Le temple a annoncé vouloir organiser une cérémonie samedi prochain, durant laquelle la morgue devrait être détruite.  

Avec AFP lundi 22 novembre 2010

Lire aussi notre article du 19 novembre 2010, La police veut faire un raid sur les cliniques d'avortement
Lire aussi notre article du 17 novembre 2010, 348 fœtus humains retrouvés dans un temple de Bangkok

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale